L'ancienne île de Shamijima   沙弥島

Date de publication :
Shamijima

Vue satellite de Shamijima

L'ancienne île de la mer de Seto

Shamijima est une ancienne île de la mer de Seto, aujourd'hui rattachée à la terre. Elle accueille la Triennale de Setouchi depuis 2013 et y participe en 2019 pour la session de printemps.

Une ancienne petite île

Ne vous y trompez pas, Shamijima n'est plus une île depuis plusieurs décennies : précisément depuis 1967, date à laquelle elle a été rattachée à la terre ferme. Cette entreprise colossale correspond à la construction du Grand pont de Seto, qui relie Honshu à Shikoku. Shamijima était auparavant une toute petite île de 2 km de circonférence, qui a donc été reliée à la côte de Sakaide un an avant une autre île, celle de Seijima.

Si les environs de Shamijima sont assez industrialisés, voire bétonnés, "l'île" en elle-même s'avère calme et agréable à parcourir à pied. Vous y trouverez un petit village de pêcheurs, des plages (notamment les plages Saya et Nakanda), des parcs, des temples, des sanctuaires... Notez qu'en plus de la Triennale de Setouchi, elle accueille le musée d’art Higashiyama Kaii Setouchi. Vous pourrez y admirer les tableaux du peintre paysagiste japonais Kai Higashiyama (1908 - 1999). 

Shamijima est un lieu de choix pour admirer le bleu de la mer intérieure de Seto ainsi qu'une superbe vue sur le Grand pont de Seto, particulièrement impressionnant. Une tour d'observation perchée à 108 mètres a d'ailleurs été installées pour permettre aux visiteurs d'admirer la vue à 360°.

Grand pont seto

Vue sur le Grand pont de Seto depuis le café du musée Kai Higashiyama

Shamijima

"Sora-Ami : Knitting the Sky", de Yasuaki Igarashi

Shamijima

L'oeuvre "Stratums" de Tanya Preminger

Les œuvres sur Shamijima lors de la Triennale de Setouchi

Shamijima participe à la Triennale de Setouchi du 26 avril au 26 mai 2019. Certaines œuvres sont installées en extérieur et donc visibles en permanence, d'autres demandent un tarif d'entrée et ne sont visibles qu'en journée.


Voici quelques unes des œuvres à ne pas manquer sur place :

  • "Stratums", de Tanya Preminger, qui prend la forme d'une petite colline à escalader et qui renvoie aux tumuli antiques.

  • "Sora-Ami : Knitting the Sky", de Yasuaki Igarashi. Des filets de pêche ont été fabriqués à la main par les habitants des cinq îles Yoshima, et rassemblés en une grande œuvre installée au bord de la mer, pour une belle image de coopération.

  • "Oiwa Island 2", de Oscar Oiwa, est une impressionnante œuvre en noir et blanc représentant un paysage typique de Setouchi, intégralement réalisée au marqueur noir sous un grand dôme. Elle est ouverte de 9h30 à 17h pour une entrée de 300 yens (2€40).

  • "Stories of 12 Islands : Animation of Sea Wanderings", de Masahiro Hasunuma, est une oeuvre en intérieur. Douze petits folioscopes illustrant chacun une des 12 îles participant à la Triennale sont mis à disposition des visiteurs qui devront faire tourner une manette pour voir les dessins prendre vie. Ouvert de 9h30 à 17h pour 300 yens (2€40).

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs