Visite de l'île de Naoshima   直島

Date de publication :
La courge géante de Yayoi Kusama

Clou de la collection de la maison Benesse, la courge jaune à pois de Yayoi Kusama disposée sur une jetée qui s'avance vers le large.

Le Chat de Niki de Saint Phalle

Le Chat de Niki de Saint Phalle, une des nombreuses oeuvres de cette artistes exposées à Naoshima.

La maison Benesse

Tout en béton, Tadao Ando a imaginé un musée/hôtel tout en simplicité

Musée Chichu

Clou du musée Chichu la boule de granit de 2.2 m de diamètre imaginée par Walter de Maria.

Le mur de verre de Haruka Kojin

Les effets d'optiques créés par l'oeuvre de Haruka Kojin sont superbes par beau temps.

I♥湯

Le bain I♥湯 est un des derniers sites de célébration de l'art à Naoshima, de style rétro pop, il a été construit pour que les habitants puissent eux aussi profiter du succès de l'île.

L'art moderne japonais au coeur de la mer intérieure de Seto

Point de temple, sanctuaire ou château médiéval à visiter sur cette île de la mer intérieure du Japon (Setouchi), mais sept espaces dédiés à l'art contemporain dans des paysages aux airs méditerranéens baignés de soleil. L'île de Naoshima n'est pas un endroit paisible comme les autres, d’étranges créations artistiques l’habitent et attirent les visiteurs du monde entier.

Résurrection de Naoshima : la naissance de l'île artistique japonaise

À Naoshima, l’art n’a pas toujours régné en maître. Cette petite île (3 400 habitants sur environ 8km2) située entre les villes de Takamatsu et d'Okayama, a longtemps vécu de l’industrie du raffinage. À la fin des années 1980, la voilà désertée et privée de perspectives d'avenir. Deux hommes décident de réagir : le maire, qui souhaite redonner vie à son île, et Tetsuhiko Fukutake, fondateur de l’entreprise Benesse (spécialisée dans l'éducation et notamment dans les cours par correspondance), à la recherche d'un endroit où installer un camp de vacances pour enfants.

Le camp ouvre ses portes à l’été 1989, mais Tetsuhiko Tetsuhiko ne choisit pas n'importe quel architecte pour réaliser son projet : Tadao Ando, également à l'origine du 21_21 Design Sight à Tokyo, conçoit de petites yourtes blanches dont les lignes épurées s’intègrent parfaitement dans l’environnement de Naoshima. Une première sculpture est installée sur l’île : La grenouille et le chat de Karel Appel.

Mais Tetsuhiko Fukutake veut pousser plus loin le projet et fait construire en 1992 un hôtel/musée, toujours avec l’aide de Tadao Ando. Plus tard la Salle Ovale, où eau, ciel, nature et architecture se mêlent, est créée par Ando et ajoutée à cet édifice. La maison Benesse, hôtel de luxe et refuge d'une large collection d’art contemporain, était née.

Naoshima, de part la profusion de ses œuvres d’art et des ses musées exceptionnels est également devenue  le  lieu le plus visité lors de la Triennale de Setouchi, un festival d'art contemporain qui a lieu tous les trois ans sur les îles de la mer intérieure du Japon.

Les lieux consacrés à l’art contemporain et les musées de Naoshima

Peu d’œuvres en somme sont exposées au musée Chichu : Les Nymphéas et l’Étang de nymphéas de Claude Monet, Open Sky de James Turrel et Time/Timeless/No Time de Walter De Maria. Mais le musée, créé en 2004 par Tadao Ando, est à lui-même une véritable œuvre d’art qui constitue l’un de moments forts de la visite de Naoshima.

Attention, il est impératif de réserver à l’avance en ligne.

Hôtel de luxe, musée, jardin peuplés d’œuvres d’art ( sculptures d'Anthony Gormley et de Niki de Saint Phalle) : la Benesse House est un endroit unique dont , une fois de plus, Tadao Ando en  est le créateur.

Pour découvrir l’univers de ce célèbre architecte japonais qui à lui seul a réalisé quatre des cinq musées de Naoshima. Sous les dehors d’une maison traditionnelle, le béton, le matériau fétiche d’Ando, est roi.

Sept maisons  qui étaient à l’abandon ont été rénovées et/ou transformées et ouvertes au public. Elles sont toutes situées dans le petit village de Honmura, à l’Est de l’île.

 Ce musée conçu par Tadao Andô abrite les œuvres de l’artiste d'origine coréenne Lee Ufan, ami de l’architecte.

Créé par l’artiste japonais Shinro Ohtake, ce bain public n’a rien d’un sentô traditionnel. Conçu pour les habitants de Naoshima et pour les voyageurs de passage, afin que toutes et tous puissent se détendre et faire connaissance, ce bâtiment a de quoi surprendre, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur.


A ces musées et bâtiments dédiés à l’art, viennent s’ajouter des dizaines d’œuvres en plein air, dont celles de Shinrô Otake. Cependant, les deux citrouilles géantes; l’une jaune, l’autre rouge , de Yayoi Kusama, artiste japonaise désormais mondialement connue, restent tout de même les stars des œuvres en plein air de Naoshima.


Conseils pour visiter Naoshima

Il faut compter au moins une journée pour visiter les deux ou trois musées principaux et deux ou trois jours sont nécessaires pour visiter tous les musées de Naoshima  et découvrir l’île et ses œuvres d’art. En été, on peut aussi profiter de ses plages. Le mieux est de dormir sur l’île (il y a des guesthouses et de petits hôtels si vos moyens ne vous permettent pas de descendre à la Benesse House !). La location de vélos permet de circuler entre les sites, et une ligne de bus les relie également.

Attention : tous les musées (sauf la maison Benesse) sont fermés le lundi (ou le mardi si le lundi est un jour férié). Sachez aussi  que si vous avez un budget serré, les billets d’entrée des musées sont chers. 

Le projet de mise en avant du patrimoine insulaire de la mer intérieure de Seto par l'art contemporain ne cesse de grandir : Teshima, Inujima, et d'autres îles alentour accueillent elles aussi oeuvres éphémères et musées renommés et participent à la Triennale de Setouchi au cours de laquelle des artistes viennent réaliser oeuvres in situ et performances sur plusieurs îles.

La grande citrouille jaune de Yayoi Kusama

La grande citrouille jaune de Yayoi Kusama au bout d'un ponton

Oeuvre de Hiroshi Sugimoto

Oeuvre de Hiroshi Sugimoto, photo d'un ligne d'horizon sur la falaise.

L'invisible Chichû

Le Chichû est enterré et ne déforme pas le paysage de Naoshima

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Bonjour Lehalle

Bonjour, Vous pouvez bien sûr nous citer, avec plaisir ! Les photos ne nous appartiennent malheureusement pas. Je vous invite donc à en chercher dans les nombreuses banques d'images en ligne de photos libre de droit qu'il y a sur internet. Bien cordialement, L'équipe de Vivre le Japon

Vous citer

Bonjour! Est-ce-que je pourrais vous citer car j'écris un article sur Naoshima et ses oeuvres pour mon petit blog et je trouve que vous êtes les meilleurs ? Et dites/moi aussi si je peux prendre vos photos, et qui je dois en ce cas citer comme photographe? Mon blog de " Nouveau tourisme culturel" est gratuit, a des visiteurs " pros", ( Culture, tourisme et numérique) environ 700/ jour et et voici son lien : http://www.nouveautourismeculturel.com/blog Et mon mail : evelyne.lehalle@gmail.com