Hida Takayama   飛騨高山

Date de publication :
Une allée traditionnelle à Takayama.

Une allée traditionnelle à Takayama.

Des maisons de village gassho-zukuri.

Des maisons de type gassho-zukuri, dans le village de Shirakawago, près de Takayama

Défilé de chars sous les cerisiers de Takayama

Défilé de chars sous les cerisiers de Takayama

Les bains de l'onsen Hirayu, à l'est de Takayama

Les bains de l'onsen Hirayu, à l'est de Takayama

Le sanctuaire Shirayama Jinja recouvert d'un manteau de neige, près de quartier historique de Takayama

Le sanctuaire Shirayama Jinja recouvert d'un manteau de neige, près de quartier historique de Takayama

Les murs de glace impressionnants de la Tateyama Kurobe Alpine Road

Les murs de glace impressionnants de la Tateyama Kurobe Alpine Road

La petite Kyoto des Alpes Japonaises

Petite ville dans la montagne, Takayama, par ses anciennes maisons de bois, ses boutiques d’artisanat et ses brasseries de saké, conserve un charme d’antan. Une destination qui ouvre les portes des Alpes japonaises.

Traversée par les eaux vives de la rivière Miyagawa et entourée de sommets protecteurs, Takayama est une ancienne place fortifiée nichée dans une vallée de la préfecture de Gifu. C'est la capitale de l'ancienne province de Hida, d'où son autre nom, "Hida Takayama". Elle surnommée la "petite Kyoto des Alpes japonaises" car ses rues sont tracées en damier à l’image de l’ancienne capitale impériale.

Une ville d'Histoire

Hida Takayama fut édifiée en 1585 par le seigneur féodal Kanamori, sur ordre du grand daimyo Toyotomi Hideyoshi. Les artisans charpentiers de cette province étaient réputés pour leur habileté. Leur savoir-faire se retrouve dans les plus beaux édifices bouddhiques et demeures seigneuriales érigés dans les capitales de Nara et de Kyoto. Takayama Jinya, ancienne demeure du gouverneur de la province, laisse deviner la richesse du lieu. 

Le festival des chars

En avril et en octobre, le Takayama matsuri attire des cohortes de visiteurs venus de tout l’archipel et même du continent, tant le spectacle est impressionnant : 23 chars somptueusement décorés défilent dans les rues de la ville. Selon les années, le climat fait parfois que les cerisiers en fleurs sont aussi de la partie.

À boire et à manger

Autre spécialité de Takayama : le saké. La ville compte pas moins de six brasseries que l'on peut visiter et qui ont chacune leur particularité : l'une fabrique de très vieux sakés, une autre du saké de la plus haute qualité... Les amateurs de bonne chair ne seront pas en reste puisque le bœuf de Takayama est, avec le bœuf de Kobe, l'un des tout meilleurs du pays. Pour vous approvisionner à la manière des habitants de la ville, levez-vous un peu plus tôt que prévu pour arpenter l'un des asa-ichi, les marchés du matin de Takayama. Fruits et légumes de producteurs locaux, mais aussi objets artisanaux sont disposés à foison sur les étals chaque matin. 

Toute une région à explorer

Takayama, c'est aussi le point de départ idéal pour des excursions dans la campagne et les Alpes japonaises. Ne manquez pas le village de Hida (Hida-no-Sato) ou celui de Shirakawago, classé au Patrimoine mondial de l'Unesco. Pour un moment de détente, partez pour Okuhida Onsen Hirayu et ses bains en extérieur, l'une des 130 sources thermales que comptent Takayama et sa région. Les randonneurs trouveront en la vallée de Kamikôchi un véritable paradis sur terre. Enfin, Kanazawa est à moins de deux heures de train. 

Une alternative à Tokyo et Kyoto

Takayama donne une autre image du Japon, loin des grandes métropoles Tokyo et Osaka. La ville se distingue aussi de Kyoto par son atmosphère de village traditionnel, resté figé à l'époque d'Edo (1603-1868). La nature omniprésente et les montagnes environnantes en font une destination idéale pour les amoureux des beaux paysages et ceux qui apprécient le calme. À mi-chemin entre Tokyo et Kyoto, Hida Takayama est une étape incontournable pour découvrir le Japon côté campagne.

Les Travel Angels à Takayama Ils vous accueillent et vous font découvrir Takayama de l'intérieur.