Le musée archéologique et folklorique de Hida   飛騨民族考古館

Date de publication :
Le quatier de Kami-Sannomachi

Le quatier de Kami-Sannomachi

Une des charmantes rues d'Hida Furukawa.

Une des charmantes rues d'Hida Furukawa.

Quartier Sanmachi-Suji (Takayama)

Les rues de Sanmachi-Suji, le vieux quartier de Takayama

Un musée plein de secrets

À la fois musée et ancienne maison de samouraï, le musée archéologique de Hida abrite à la fois une collection d'objets historiques et préhistoriques de la région mais aussi des passages secrets qui ne dénoteraient pas dans un film de ninja, le tout pour une visite des plus dépaysantes.

Takayama, une ville chargée d'histoire

Célèbre pour ses sarubobo, de petites poupées porte-bonheur faites de tissu colorées, la ville de Takayama est également très réputée parmi les touristes férus d'histoire pour ses nombreux lieux et monuments historiques, qui lui ont valu le surnom de "petite Kyoto"

Situé dans le petit quartier pittoresque et traditionnel de Kami-Sannomachi qui su conserver, malgré les siècles, le charme de ses magnifiques demeures en bois datant de l'époque Edo (1603-1868), le musée archéologique et folklorique de Hida ne fait pas exception à la règle et regorge de secrets

Des sarubobo

Des sarubobo

et de surprises, pour la plus grande joie de ses visiteurs, les plus petits comme les plus grands.


Découvrir aussi : Shopping à Takayama

La façade du musée archéologique et folklorique de Hida

La façade du musée archéologique et folklorique de Hida

À la fois musée d'histoire...

Si comme tous les musées d'archéologie le musée archéologique et folklorique de Hida abrite de nombreux objets datant de la préhistoire comme objets en pierre ou des poteries dont certains remontent à la période Jômon (15 000-10 000 av. J-C), il a pour particularité d'être situé dans l'ancienne maison du médecin des daimyô (gouverneurs de province) locaux, les Kanamori.


Lire aussi : Le musée Hida-no-Sato

En plus de découvrir la préhistoire de la région de Takayama à travers les différents objets exposés, les visiteurs peuvent également découvrir le mode de vie d'une famille de guerriers à l'époque Edo (1603-1868) en traversant les différentes pièces du musée, certaines d'entre elles ayant conservé un ameublement traditionnel dont notamment un irori, ou âtre japonais, et un certain nombre d'œuvres d'art.

... et ancienne maison de samouraï !

Toutefois, ce qui distingue vraiment le musée archéologique et folklorique de Hida des autres musées, ce sont les nombreux secrets qu'il renferme. Construite pendant l'époque de Sengoku pendant laquelle le Japon était déchiré par des guerres intestines entre plusieurs factions, la bâtisse comporte en effet de nombreux pièges, passages secrets et autres faux plafonds ou portes dérobées qui permettaient à ses habitants de l'époque de se protéger contre d'éventuels assassins ou de pouvoir prendre discrètement la poudre d'escampette et dont la plupart trouveraient tout à fait leur place dans un film de ninjas, mais attention : il vous faudra avoir l'œil pendant votre visite pour tous les repérer ! 


Voir aussi : Le musée du samouraï à Tokyo

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs