Hida Takayama Memory Revival hall   飛騨高山思い出体験館

Date de publication :
Fabrication de Sarubobo à Takayama

Fabrication de Sarubobo à Takayama.

Hida Takayama Memory Revival hall

Atelier mosaïque au Hida Takayama Memory Revival hall.

Apprendre au bébé singe à faire la grimace

Acheter un souvenir lors d’un voyage, rien de plus naturel. Mais le fabriquer soi-même, c'est encore mieux !

Toutes les boutiques de Takayama en débordent : de petites poupées rouges, sans visage, vêtues d'une veste et d'une coiffe de tissu. Il s'agit des sarubobo, emblèmes de la ville et best-sellers incontestés des touristes. Si la tentation de craquer pour ces créatures bien trop mignonnes s'empare de vous, nous vous conseillons de créer le vôtre au Hida Takayama Memory Revival Hall, où sont proposés des ateliers de confection de souvenirs.

La tradition du sarubobo est ancestrale à Takayama. Signifiant « bébé singe » dans le dialecte régional, ces amusantes guenuches étaient élaborées par les mères pour protéger leurs enfants. Leur anonymat peut paraître angoissant, mais il s'agit là d'un symbole d'universalité : leur rôle de protecteur doit s'appliquer indifféremment à tous les bambins de la Terre.

Situé juste en face du Musée Hida-no-sato, le Memory Revival Hall offre un large panel d'ateliers avec comme star absolue, vous l'aurez compris, le sarubobo. Grâce à des aiguilles, de la colle et du tissu, de jolies poupées de toutes les couleurs s'apprêtent à naître entre les mains des participants. Il est également possible de confectionner une clochette à vent, des baguettes, de petites poteries et même des galettes de farine de riz (sembei). Façon originale de se faire de beaux souvenirs en famille ou avec des amis, ces ateliers d'environ quarante-cinq minutes sont accessibles à tous, peu importe l'âge ou la fibre artistique. A condition de se retrousser les manches pour une séance de travaux manuels !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs