La Maison Yoshijima   吉島家住宅

Date de publication :
La façade traditionnelle de la Maison Yoshijima

La façade traditionnelle de la Maison Yoshijima

À l'intérieur de la Maison Yoshijima

À l'intérieur de la Maison Yoshijima

Le faste d'une famille

Située dans le vieux quartier de la ville de Takayama, la Maison Yoshijima, magnifique demeure traditionnelle, fut, avec la maison voisine Kusakabe, la première maison classée au patrimoine culturel du Japon.

La Maison Yoshijima appartenait à la famille du même nom qui s’est installée en 1784 à Takayama. Elle y fit fortune avec sa brasserie de saké et son activité de prêteur sur gage. Sa riche demeure fut détruite par un incendie en 1905 et reconstruite en 1907 par un célèbre maître charpentier de la région d’Hida, Nishida Isaburo.

Lire aussi : La brasserie de saké Hirase

L’architecture typique

Avec son avant-toit et ses grands auvents pour la protéger de la neige, la demeure Yoshijima est un magnifique exemple de l’architecture traditionnelle de la région de Takayama. C’est également une bâtisse représentative de ce qu’étaient les machiya, les maisons des marchands et des artisans qui étaient situées dans le centre des villes japonaises. Ces bâtisses comprenaient une partie donnant sur la rue réservée au commerce et une partie privée située à l’arrière.

Le travail du bois

Les plus cossues, comme celle des Yoshijima, possédaient, outre une boutique, des salles de réception pour les clients importants. L’ossature du bâtiment est constituée d'un savant et délicat enchevêtrement de piliers et de poutres en bois, avec une haute charpente attestant la richesse des propriétaires.

De multiples pièces

Au rez-de-chaussée et à l’étage, on peut admirer des pièces traditionnelles aux cloisons coulissantes et aux sols couverts de tatamis. La grande demeure est divisée en plusieurs espaces distincts, avec des parties réservées au commerce et à ce qui fut la distillerie. Au rez-de-chaussée, de nombreuses pièces étaient occupées par la famille tandis que d’autres à l’étage étaient réservées aux invités ou encore au personnel de maison. Une pièce destinée à la cérémonie du thé témoigne du statut social de la famille.

Un jardin intérieur vient agrémenter l’ensemble.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs