Musée des laques Shunkei   飛騨高山春慶会館

Date de publication :
Musée des laques Shunkei

Exposition de laques Shunkei.

Le laque des signes

Des entailles dans l'écorce d'un arbre mettent la chair végétale à vif, desquelles s'écoule un sang clair et épais, hautement toxique. De ces précieuses blessures provient l'une des substances qui firent la gloire de l'art japonais : la laque.

Au cœur de Takayama, un petit bout de musée présente cette merveille de l'artisanat de la région de Hida : le shunkei urushi. La teinte brun rouge des ustensiles exposés derrière les parois de verre est garante de leur succès : à Takayama, le laque se bonifie avec l'âge et sa couleur s'éclaircit et se vivifie. 

C'est au XVIIe siècle que les artisans de la région mirent au point un vernis qui fit disparaître le problème habituel des laques, à savoir qu'une longue exposition à la lumière leur faisait perdre de leur éclat. Ces processus sont expliqués dans le musée, où de nombreux panneaux et objets témoins détaillent le processus de transformation. 

Les quelques mille articles allant de l'époque d'Edo à nos jours présentent l'évolution de la laque au fil des siècles, aussi bien à travers de minuscules ustensiles que d'un noble mobilier. L'ambiance détendue et reposante de l'établissement permet d'apprécier comme il se doit les teintes cuivrées de ces véritables œuvres d'art. La visite est brève mais pédagogique, constituant une petite pause idéale pour couper la journée. Dans l'annexe du musée se trouve une boutique où vous pouvez craquer sur de charmantes petites boîtes, des coupelles ou autres articles. Attention toutefois, les prix sont à la hauteur du savoir-faire !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs