Le musée Shôwa-kan   高山昭和館公式

Date de publication :
rue-showa-kan-takayama

La rue principale du musée Showa-kan

façade-showa-kan

L'entrée du musée Showa-kan vous plonge immédiatement dans l'ambiance

general-store-showa-kan

Un intérieur typique de l'ère Showa

video-games-room

Envie de vous confrontez à vos amis sur la Famicom de Nintendo?

sato-chan-showa-kan

La mascotte Sato-Chan.

magasin-jouet-showa-kan

Godzilla, Doraemon, Ultraman... Saurez-vous les retrouver?

pompa-kun-showa-kan

La mascotte Pompa-Kun

peko-chan

Peko-chan orne toujours les paquets de Milky

heros-manga-anime-showa-kan

Un large choix de manga de vos héros préférés

Le musée à remonter le temps

En vous rendant au musée Shôwa kan, vous vous apprêtez à faire un incroyable bond dans le temps de plus de 50 ans en arrière. L’évolution du style de vie, du cinéma, de la musique, de la télévision, la démocratisation des appareils électroménager et l’apparition de l’électronique sont autant de marqueurs et de témoignages des grands bouleversements économiques et culturels connus par l’archipel dans les années 1950 à 1970. Rendez-vous avec le passé.

Publicité vintage de l'ère Showa

Publicité vintage de l'ère Showa

Le temps des métamorphoses

Les évènements et métamorphoses de l’archipel nippon au cours de l’ère Shōwa (1926-1989), couvrant le règne de l’empereur Hirohito (1901-1989), sont comparables à de véritables montagnes russes ! Le Japon sort de la Seconde Guerre Mondiale exsangue. Pourtant, il réussit le tour de force de se hisser au rang de 2ème puissance économique mondiale dès 1969. Durant deux décennies (1955-1973), l’archipel connait une période de haute croissance et d’expansion industrielle hors norme. Le Japon rentre de plein fouet dans la société de consommation ; bouleversant au passage les habitudes et le quotidien des foyers japonais.

À découvrir : Le musée des laques Shunkei

Le reflet fidèle de la vie quotidienne

Le musée Shôwa-kan de Takayama se veut le reflet le plus fidèle des importants changements de la société japonaise. Vêtements, alimentation, consommation, loisirs : la vie quotidienne est transformée de façon spectaculaire. Le voyage commence dès l’entrée du musée. Affiches de grands classiques du cinéma, boîte postale rétro et mascottes ornent la façade. À l’intérieur, toute une ville est parfaitement reconstituée. Vous pouvez flâner dans les rues et ruelles ; l’œil rivé sur les commerces rendus ultra-réalistes par la profusion de détails et d’objets d’époque.

Lire : Le parc d'attraction Hanayashiki à Tokyo

Entrez s’il vous plaît

Le musée a reconstitué un bureau de poste, un magasin de bonbons incluant une salle de jeux (flippers), un restaurant, un izakaya, l’office d’un préteur sur gage, un magasin d’électroménager, un magasin de jouets, un cabinet médical, un coiffeur, un magasin d’appareils photos, un horloger, un poste de police, un disquaire, un magasin de vêtements, un magasin d’alcools, un cinéma, des intérieurs d’habitations, un sento, deux jukebox permettant d’écouter plus de 150 titres au tarif de 100 yen (1€) les deux titres et une salle de classe. Dans le cabinet médical, le matériel est consciencieusement installé : la table d’examens, les planches anatomiques, l’appareil de mesure de la pression sanguine, un écorché, … Mais quelle est donc cette odeur qui vous saisit les narines ? C’est celle des produits désinfectants qui a été reproduite !

Dans la rue

Dans les rues sont stationnées des voitures emblématiques comme la Subaru 360 et le Daihatsu Midget, mini-camion à trois roues. Quant à la Subaru 360, commercialisée à partir de 1958, elle était la voiture populaire par excellence; son prix raisonnable faisait d’elle la favorite des familles. De nombreuses mascottes publicitaires ornent les devantures : le pélican multicolore Pompa-kun créé en 1968 par l’entreprise d’électronique Hitachi, l’éléphant orange Sato-chan de l’entreprise pharmaceutique Sato qui apparaît en 1959 ou encore Peko-chan, symbole de la marque de confiserie Fujiya. Sa bouille ronde, ses couettes et sa langue aux coins des lèvres ne vous rappellent-ils pas quelque chose ? Mais oui, c’est bien elle qui figure toujours sur les paquets des bonbons Milky !

VoirLes dagashi, friandises japonaises

Le retour en enfance

Parmi les objets présentés, nombreux sont les livres, mangas, figurines et jouets aujourd’hui devenus cultes. Certains introuvables sont de vraies pièces de collection. À vous de retrouver votre personnage préféré parmi les Astroboy, Doraemon, Ultraman, Gundam, Tetsujin 28, Muscleman, Mazinger et autres héros de votre enfance. Et si cela n’était pas suffisant, la salle de jeux vidéo où vous pouvez jouer à la Famicom et à la Super Nintendo aura raison vous. Nostalgie garantie !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs