La vallée d’Iya   祖谷渓谷

Date de publication :
Le Kazurabshi de la vallée d'Iya.

Le Kazurabshi de la vallée d'Iya.

Un des ponts en lianes de vigne de la vallée d'Iya.

Un des ponts en lianes de vigne de la vallée d'Iya.

Le Manneken Pis de la vallée d'Iya au Japon.

Le Manneken Pis de la vallée d'Iya (Shikoku)

La rivière Oboke dans la vallée d'Iya à l'automne.

La rivière Oboke dans la vallée d'Iya à l'automne.

Les pentes escarpées de la vallée d'Iya.

Les pentes escarpées de la vallée d'Iya.

Au plus profond du Japon

Dans la partie Ouest de la préfecture de Tokushima, sur l’île de Shikoku, la vallée d’Iya est une véritable jungle, version japonaise.

La vallée d’Iya sur Shikoku, au pied du mont Tsurugi, est entourée de montagnes abruptes percées d’une vallée profonde et boisée, où gorges, rivières, cascades et ponts suspendus dessinent des paysages grandioses. C’est un endroit idéal pour échapper à la chaleur de l’été. La vallée est divisée en deux parties : le côté ouest (Nishi Iya), desservi par des bus locaux, est le plus facilement accessible et donc le plus fréquenté tandis que le côté est ou "intérieur" (Oku Iya) qui est peu desservi. Non loin de la gare d’Oboke, la grande gorge (Oboke) et la petite gorge (Koboke) forment deux étroites fentes raides à l’entrée de la vallée. 

Ce fut aussi, du fait de son isolement, le refuge des membres du clan Taira (également nommé Heike) qui s'y cachèrent pour échapper au clan ennemi des Minamoto dans les années 1180. Nombre de leurs descendants sont encore installés dans la région et il existe même un petit musée, Heike Yashiki Museum of Folklore, installé dans une maison traditionnelle ayant appartenu à un descendant des Heike, où sont exposées des reliques du clan. Le jardin abrite un arbre de 800 ans. 

Dans la jungle...

Treize ponts de lianes de vignes de montagne ou kazurabashi permettaient autrefois de traverser gorges et courants. Il n’en reste plus que trois. Des câbles d’acier recouverts de vignes ont remplacé les lianes – et les ponts sont refaits tous les trois ans – mais le vertige n’en est pas moins au rendez-vous !

Iya no Kazurabashi, avec ses 45 mètres de long et ses 14 mètres de hauteur au-dessus de la rivière, est le plus célèbre et le plus facile d’accès. Les deux autres, appelés Oku-Iya Kazurabashi ou Niju Kazurabashi, sont situés au plus profond de la vallée, à Oku-Iya. Ils  sont  surnommés le "pont époux" (Ottonohashi, 44 mètres de long ) et le "pont  épouse" (Tsumanohashi, 22 mètres) car ils sont placés l’un à côté de l’autre. Ils furent construits il y a environ 800 ans par des membres du clan des Heike qui s’étaient réfugiés dans la vallée. Une petite cascade est située près de "Otto no hashi" tandis que près du "Tsuma no hashi" se trouve le "pont du singe sauvage", ancien chariot en bois suspendu par des câbles qui servait au transport des marchandises et des personnes d'une berge à une autre. On peut monter dedans pour une petite promenade en haut de la rivière. Loin dans la vallée, ces deux ponts sont assez difficiles à atteindre, à moins d’avoir une voiture.

Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Les « sept virages » (Nana Magari) sont connus comme l’endroit le plus dangereux de la vallée. Sur un immense rocher en saillie, à 200 mètres d’altitude, une statue imitant le célèbre Manneken-Pis de Bruxelles, est censée décourager les petits terribles à qui l’idée viendrait de faire les malins en essayant d’uriner depuis cette hauteur !

Voyage au temps jadis

Le village d'Ochiai-Shuraku (Communauté d'Ochiai) s'étage sur toute la hauteur d'une colline abrupte (390 mètres de dénivelé) au centre de la vallée Higashi-Iya (à l'est de la vallée), là où les rivières d'Iya et d'Ochiai se rencontrent. Ses maisons ont été construites entre le XVIIIe siècle (à l'ère d'Edo) et les années 1930. C'est l'un des villages les mieux préservés et des plus authentiques du Japon. 

Le mont Tsurugi (1955 mètres), lui, fait le bonheur des randonneurs tandis que les sources chaudes, dispersées un peu partout dans cette contrée sauvage, récompensent les aventuriers.


Visitez l'île de Shikoku et la vallée d'Iya en toute autonomie en louant une voiture depuis Tokushima


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs