Accueil > Tokyo > Akihabara - 秋葉原

Akihabara
秋葉原

Temple géant des otakus, Akihabra regorge de salles de jeux vidéo.

Temple géant des otakus, Akihabra regorge de salles de jeux vidéo.

Le quartier d'Akihabara est en perpétuelle reconversion.

Le quartier d'Akihabara est en perpétuelle reconversion.

L'ancien quartier éléctrique d'Akihara est devenu le repère des otakus.

L'ancien quartier électrique d'Akihara est devenu le repère des otakus.

Au bonheur des otaku

De reconversion en mutation, Akihabara, le big bazar de l’électronique s’est métamorphosé en un immense terrain de jeux frivole et virtuel. La planète manga, ses cosplay et ses maid café remplacent les transistors et les produits électroménagers d’antan.

Des lumières criardes dégoulinent des façades, les boutiques glorifient sans limite une consommation ludique : bienvenue dans la nouvelle dimension d’Akihabara. Autrefois réputé pour ses magasins d’appareils ménagers, ce quartier a muté en un fief de la culture otaku (jeune introverti passionné par les mangas, jeux vidéo et figurines).

Akihabara connaît depuis une décennie une permanente reconversion. Ordinateurs et équipements high-tech laissent place aux figurines, aux cartes à échanger, aux jeux vidéo, aux fanzines et autres DVD. Dans les « hénaurmes » libraires de l’avenue Chuo, comme Comic Toranoana sur six niveaux, Mandarake ou Animate, des titres par milliers et des nouveautés des plus douceâtres aux plus ignominieuses (révisionnistes et pornographiques) donne le vertige. Des bluettes à deux yens aux phantasmes les plus pervers, le champ des possibles n’a pas de limite.

Le paradis des collectionneurs

Ici, certains vendent des produits introuvables ailleurs que les collectionneurs et otaku viennent dénicher. Des jeunes s’adonnent avec frénésie au rituel de trouver l’album ou l’objet tant convoité. Les magasins spécialisés dans les cosplay qui proposent les costumes des héros de bande dessinée ou d’anime méritent la visite. Sans oublier les maid café à l’instar du @Home Café. Si vous aimez les mangas, si vous cherchez un fanzine "collector" ou un jeu vidéo dernier cri, Akihabara demeure la caverne d’Ali Baba.


Moyenne de 5 pour 3 notes

Tous les articles sur Tokyo