Le quartier d'Asakusa   浅草

Date de publication :
La port du Tonnerre, Kaminari-mon, marque l'entrée du temple Sensôji dans le quartier d'Asakusa (Tokyo).

La port du Tonnerre, Kaminari-mon, marque l'entrée du temple Sensôji dans le quartier d'Asakusa (Tokyo).

Les rangées marchandes mènent directement à l'entrée du temple Sensô-ji d' Asakusa.

Les rangées marchandes mènent directement à l'entrée du temple Sensô-ji d' Asakusa.

Le kamiramon, porte du tonnerre, marque l'entrée du temple Sensô-ji à Asakusa (Tokyo).

Le kamiramon, porte du tonnerre, marque l'entrée du temple Sensô-ji à Asakusa (Tokyo).

Cerisier en fleurs au temple Senso-ji, Asakusa

Cerisier en fleurs au temple Senso-ji, Asakusa

L’office de tourisme d'Asakusa réalisé par le célèbre architecte Kengo Kuma

L’office de tourisme d'Asakusa réalisé par le célèbre architecte Kengo Kuma

Le quartier populaire et touristique de Tokyo

Dans l’un des derniers quartiers populaires de la capitale, la foule compacte et bigarrée des touristes et des Tokyoïtes se presse autour du grand temple de Senso-ji. De ce temple vénéré depuis des siècles à la tour futuriste Tokyo Skytree, le quartier est une image parfaite de la juxtaposition de l'ancien et du moderne  qui existe à Tokyo. Bienvenue à Asakusa !

Le lieu de pèlerinage incontournable du Japon

Pendant des siècles, un flux constant de visiteurs est venu prier dans le hall principal du temple d’Asakusa. Aujourd’hui, ce sont des voyageurs venus du monde entier qui s’y rendent pour en admirer l'architecture et pourquoi pas, prier eux aussi la célèbre déesse Kannon.

Premier lieu incontournable du quartier, le Kaminari-mon , ou "porte du tonnerre". Grâce à son énorme lanterne rouge et ses sculptures en bois des dieux du tonnerre et du vent, elle est devenue un des emblèmes d’Asakusa. 

Un conseil : visitez Kaminari-mon  aussi la nuit. La foule y est moins dense et l’ambiance, grâce aux illuminations,  beaucoup plus mystique.

De derrière la porte, on a une vue intéressante du bâtiment de l’office de tourisme (réalisé par le célèbre architecte Kengo Kuma) qui se juxtapose. Allez-y faire un tour : brochures et plans (il y en a en français) y sont offerts. Du café en haut du bâtiment on a une superbe vue sur la rue Nakamise. 

Après l’avoir traversée, vous serez plongé dans la rue animée de Nakamise. Celle-ci est bordée d’une myriade de petites boutiques qui rivalisent les unes avec les autres pour attirer l’attention des badauds. Vous y trouverez des magasins proposant des produits issus de l’artisanat traditionnel ainsi que des stands de Dorayaki, de petits pains  manju frits, ou de boulettes dango.

Au bout de cette rue se trouve le symbole du quartier : Le temple Senso-ji qui abrite une statue légendaire  de la déesse Kannon. Il d’ailleurs est aussi connu sous le nom d’Asakusa Kannon. Juste avant, sur la gauche, on peut admirer de l'extérieur la pagode du temple. Ne manquez pas non plus le plus discret mais aussi joli sanctuaire d’Asakusa, se trouvant juste à côté de Senso-ji. Ce complexe religieux est réputé pour être un lieu sain où vivent en harmonie le bouddhisme et le shintoïsme.


Nakamise-dori : Asakusa a su garder ses boutiques artisanales et son ambiance d’antan

Asakusa fait partie de l’arrondissement de Taitô, un quartier populaire réputé pour ses artisans de toutes sortes. Si vous êtes intéressé.e par les objets traditionnels, allez jeter un coup d’œil à ces vieilles boutiques :

Prenez la petite allée parallèle sur la droite de Nakamise-dori et vous trouverez la boutique Yatsume qui  vend des accessoires pour les cheveux et les coiffures traditionnelles. Depuis 90 ans, les fillettes et jeunes filles vont y faire leurs emplettes en vue d’une fête traditionnelle où elles porteront un kimono et seront coiffées "à l'ancienne" : la fête du shichigosan, la cérémonie pour la fête de la majorité , à 20 ans, un ou leur mariage… Le magasin vend également des Edo Oshie Hagoita, ces objets typiques que l’on achète à la fin de l’année. Il s’agit d’une petite planche de bois en forme de raquette décorée de collages de textiles représentant des acteurs de Kabuki, des lutteurs de sumo ou de jolies femmes.

Chaque année au mois de décembre, depuis l’époque Edo (1603-1868), le marché "Hagoita Ichi" du temple Senso-ji, attire des foules de visiteurs venus de tout le Japon pour acheter un Edo Oshie Hagoita.

Edo Oshie Hagoita

Edo Oshie Hagoita

Depuis sept générations, la boutique Yonoya Kushiho est un emblématique fabricant de peigne à Asakusa (Tokyo).

Depuis sept générations, la boutique Yonoya Kushiho est un emblématique fabricant de peigne à Asakusa (Tokyo).

Le Parc Hanayashiki avec la Tokyo SkyTree en arrière-plan

Le parc Hanayashiki avec la Tokyo SkyTree en arrière-plan

De l’autre côté de Nakamise-dori, Arai Bunsendô, est en activité depuis plus de 120 ans. C’est un magasin d’éventails dont la clientèle est principalement constituée d’acteurs de kabuki , de conteurs de rakugo  et de danseurs de nihon buyô  (danse japonaise).

Dans tout le quartier, plus loin, des petites boutiques vendent des produits d'artisanat traditionnel : peignes en bois, brosses, geta (socques japonais) et autres objets qui transportent le visiteur à une autre époque.

Un peu plus loin, à l’Ouest du temple Senso-ji,  le parc d’attraction Hanayashiki procure des sensations fortes à ses clients depuis 1949, faisant de ce genre d’endroit le plus ancien du Japon. Les  manèges et autres attractions ont -heureusement- été modernisés, mais l’ambiance est restée intacte et le lieu a un côté délicieusement désuet.


L'Asakusa moderne : la tour Tokyo Skytree

Visible depuis l’enceinte du temple Senso-ji, la Tokyo Skytree, construite en 2012, est la plus récente attraction aux abords d’Asakusa. S'élevant à 634 mètres d'altitude, cette tour futuriste offre une vue panoramique sur la ville et, par temps clair, jusqu'au mont Fuji. 

Bien qu’il s’agisse d’un spectacle impressionnant toute l’année, les voyageurs et les locaux se rassemblent au parc Sumida surtout au printemps, pour admirer la tour entourée de cerisiers en fleurs.

La Skytree vue depuis Asakusa

La Skytree vue depuis Asakusa

La Skytree vue depuis Asakusa

La Skytree vue depuis Asakusa

Le long des arcades marchandes d'Asakusa, la foule ininterrompue fait vivre le quartier.

Le long des arcades marchandes d'Asakusa, la foule ininterrompue fait vivre le quartier.

terrasse improvisée à l'extérieur d'un petit restaurant d'AsakusaI

terrasse improvisée à l'extérieur d'un petit restaurant d'AsakusaI

Le défilé religieux débute le samedi après-midi quant une centaine de mikoshi secondaires se rassemblent au sanctuaire d’Asakusa.

Le défilé religieux débute le samedi après-midi quant une centaine de mikoshi secondaires se rassemblent au sanctuaire d’Asakusa.

Outre son côté traditionnel, le quartier d'Asakusa à Tokyo vie aussi au rythme des festivals.

Outre son côté traditionnel, le quartier d'Asakusa à Tokyo vie aussi au rythme des festivals.

La pagode à 5 étages borde le temple Sensô-ji d'Asakusa (Tokyo).

La pagode à 5 étages borde le temple Sensô-ji d'Asakusa (Tokyo).

Asakusa Culture Tourist Information Center

La célèbre avenue du temple Senso-ji d'Asakusa vue depuis le Asakusa Culture Tourist Information Center

Tokyo by night : Visiter Asakusa la nuit

Outre son côté très photogénique grâce aux illuminations du complexe du temple Senso-ji, Asakusa est, depuis tout temps, un lieu où les tokyoïtes se rassemblent après le coucher du soleil pour se détendre autour d’un verre tout en grignotant quelques plats dans les nombreux  izakaya, les bars à tapas à la japonaise qui émaillent le quartier. Si l’on ne peut pas vraiment parler de terrasse, on peut quand même profiter du lieu en extérieur grâce aux nombreux établissements qui installent des tables et des chaises dans les ruelles piétonnes. 

Vous trouverez aussi, en plus d' innombrables restaurants, des cinémas et des théâtres traditionnels.

Matsuri à Tokyo : Les nombreux festivals d'Asakusa

Qu’ils soient traditionnels ou plus modernes, ne manquez pas les plus grands festivals d’Asakusa et ses alentours :


L'Asakusa de Kawabata

Yasunari Kawabata, (1899-1972), prix Nobel de littérature, décrivait le quartier ainsi : "Asakusa ! ... Asakusa l'universelle ! Il en sort toutes sortes d'objets vivants. On y voit, à nu, palpiter tous les désirs. C’est une immense marée où se trouvent mêlés divers types et classes d'hommes. A l'aube ou au crépuscule, c'est un flot insondable et ininterrompu : Asakusa vit... Une foule énorme y défile à pas serrés. Ce quartier forgé dans un vieux moule appartient à cette foule et maintenant se transforme complètement."

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs