Asakusa Kannon Onsen   浅草観音温泉

Date de publication :
C'est aux alentours du temple d'Asakusa à Tokyo que se trouve l’Asakusa Kannon Onsen.

C'est aux alentours du temple d'Asakusa à Tokyo que se trouve l’Asakusa Kannon Onsen.

Au confort très sommaires, l’Asakusa Kannon Onsen offre une bonne idée de la tradition des bains publiques japonais.

Au confort très sommaires, l’Asakusa Kannon Onsen offre une bonne idée de la tradition des bains publiques japonais.

A l'ancienne

Asakusa Kannon Onsen, discret lieu d’ablution des environs du Sensôji, a su préserver l’ambiance des établissements publics japonais de l’après-guerre.

Premier bâtiment visible à l’issue de la partie gauche du jardin du Sensôji, l’Asakusa Kannon Onsen propose une aire de détente très abordable pour échapper à la frénésie de la foule. Cet humble établissement a le mérite d’être fréquenté à la fois par des touristes et par des locaux. Il est conseillé de s’y rendre plutôt à l’ouverture afin de mieux en profiter mais de manière générale, ce n’est pas un endroit bondé. 

Tattoos tolérés

L’environnement paraît comme figé dans le temps. Les meubles en bois, les casiers et la peinture colorée des murs rappellent les années 1950. Les femmes peuvent apprécier une charmante mosaïque figurant des sirènes alors qu’elles prennent place dans l’eau chaude. Cette dernière n’a d’onsen que le nom puisque filtrée et chlorée, elle ne provient pas d’une source naturelle. Les hommes ont, eux, le choix entre deux bains, l’un si chaud que seuls les plus téméraires y pénètrent et l’autre du même acabit que celui des femmes. 

A noter pour les porteurs de tatouages, les propriétaires sont peu regardants et il y a peu de risques d’être inquiété. Savons et autres shampoings sont toutefois à apporter soi-même, l’équipement sur place étant assez sommaire. Asakusa Kannon Onsen ne constitue pas en soi une expérience authentique de bain traditionnel japonais mais reste un bon moyen de participer à la pratique populaire de cet art national.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs