Bagus Gran Cyber Cafe   グラン・サイバーカフェバグース

Date de publication :
Le Bagus Gran Cyber Cafe est un mangakissa dans les règles de l'art. Internet, manga films, jeu vidéo, tout pour passer une bonne nuit.

Le Bagus Gran Cyber Cafe est un mangakissa dans les règles de l'art. Internet, manga films, jeu vidéo, tout pour passer une bonne nuit.

Au Bagus Gran Cyber Cafe, dans rues de Shibuya, les visiteurs peuvent passer la nuit en lissant des mangas par dizaine.

Au Bagus Gran Cyber Cafe, dans rues de Shibuya, les visiteurs peuvent passer la nuit en lissant des mangas par dizaine.

Si vous loupez le dernier train ou que les taxis ne sont pas assez abordables, le mangakissa Bagus Gran Cyber Cafe est une alternative idéale pour les petits budgets.

Si vous loupez le dernier train ou que les taxis ne sont pas assez abordables, le mangakissa Bagus Gran Cyber Cafe est une alternative idéale pour les petits budgets.

Une pause manga

Dans le bouillonnant Shibuya, le Bagus Gran Cyber Cafe présente les services traditionnels d’un mangakissa pour la somme modique de 1500 yens les huit heures. Improbable logis d’une nuit, comme une halte temporaire.

Les danshi – adolescents japonais – y côtoient les travailleurs désabusés qui ont raté leur dernier train, les amateurs de seinen (les mangas pour jeunes adultes) ou les touristes amusés, dans une ambiance tamisée, moquette noire et pâles lumières. Le Bagus Gran Cyber Cafe est une institution du mangakissa qui attire les visiteurs curieux de découvrir un concept purement nippon. Il fait partie du paysage culturel et urbain japonais, brassant des Tokyoïtes aux profils tous plus divers les uns que les autres. 

Culture manga

Qu’y faisons-nous ? Ce que nous voulons, de la consultation de mails à un somme, en passant par la pause manga. Apparus à la fin des années 1970, les manga cafés proposent à leurs clients des centaines de B.D à dévorer, véritable univers imaginaires alignés dans des rangs entiers de bibliothèques à plusieurs étages. Qu’ils s’agisse de tankobon, la forme traditionnelle de manga, ou de zasshi, ces énormes compilations de plusieurs séries que les lecteurs suivent chaque semaine, ils ont toute la "dimension manga" à disposition et le Bagus Gran Cyber Cafe ne déroge pas à la règle. 

Il loue aussi des anime et des DVD, en plus de proposer des consoles de jeux vidéos. La découverte de la culture digitale et populaire japonaise est à portée de main, dans un bâtiment à plusieurs niveaux.

Pour la nuit

Tokyo s’étale et bien souvent, les quartiers résidentiels sont à plus d’une heure et demie du centre de la capitale. Il n’est pas rare de voir ainsi un Tokyoïte rater le dernier train et, n’habitant pas dans le centre de la capitale, devoir passer la nuit dans un mangakissa, grâce au très bon rapport qualité-prix de ces hôtels très bien tenus. Bien sûr, chacun peut s’y rendre à n’importe quel moment de la journée. Au Babus Gran Cyber Cafe chacun peut se connecter, lire, disposer des distributeurs de nourriture et de boissons, dormir sur un futon, prendre une douche, se reposer sur un fauteuil massant ou dans une salle de projection. 

Effacez en vous l’image du jeune tenancier geek négligeant et peu amène : le Bagus Gran Cyber Cafe fait partie d’une chaîne de mangakissa, l’accueil y est chaleureux, la propreté de rigueur, le silence et l’intimité une règle d’or. Une expérience à elle toute seule.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs