Excursions autour de Tokyo   遠足

Date de publication :
Le téléphérique de Takao pour accéder au sommet du Mont Takao.

Le téléphérique de Takao pour accéder au sommet du Mont Takao.

Les boutiques souvenirs de Kawagoe, la petite Edo.

Les boutiques souvenirs de Kawagoe, la petite Edo.

Le temple Kencho-ji, à Kita-Kamakura, le plus ancien temple zen du Japon.

Le temple Kencho-ji, à Kita-Kamakura, le plus ancien temple zen du Japon.

Les sources chaudes Tsurumaki Onsen et leur cadre apaisant.

Les sources chaudes Tsurumaki Onsen et leur cadre apaisant.

Pots, table,Mimatsu et l'art Mingei ne sont qu'à 45 minutes de Sinkansen de Tokyo.

Pots, table, Mimatsu et l'art Mingei ne sont qu'à 45 minutes de Sinkansen de Tokyo.

Les fours artisanaux  de Mashiko, lieu de naissance de l'artisanat Mingei.

Les fours artisanaux de Mashiko, lieu de naissance de l'artisanat Mingei.

Nature, artisanat et tradition

Tokyo, avec son foisonnement d'activités et sa multitude d'attractions a de quoi vous tenir occupé pendant un long moment, mais cela n'empêche pas qu'un petit tour au-delà de sa périphérie est toujours appréciable, surtout quand celle-ci recèle des trésors cachés.

Le Mont Takao haut de 599 mètres.

Le Mont Takao haut de 599 mètres.

Kamakura, Hakone, Nikko et le Mont Fuji sont des destinations prisées, à juste raison, des Tokyoïtes comme des touristes, mais les alentours de Tokyo abritent également des endroits moins connus, et parfaits pour un bol d'air et une cure de tranquillité.

La montagne à la frontière de la ville : le Mont Takao

L'agglomération de Tokyo est si étendue qu'elle comprend même des montagnes. A 1h de Shinjuku, dans la ville de Hachioji, se trouve le Mont Takao, idéal pour une petite randonnée dans la nature. Vous pouvez le grimper depuis son pied ou choisir de prendre le téléphérique jusqu'à mi-montagne si vous êtes moins sportif. De son sommet de 599 m, le Mont Fuji peut être admiré par jours de beau temps.

Pour s'y rendre : prendre la ligne Keio au départ de Shinjuku (départs toutes les 20 min, 50 min de trajet pour 390 yens) jusqu'à la gare de Takaosanguchi. Si vous possédez le JR Pass, vous pouvez également emprunter la ligne Chuo jusqu'à la gare de Takao.

Le "petit Edo" : Kawagoe

La ville de banlieue de Kawagoe a été surnommée "Petit Edo" (Edo étant l'ancien nom de Tokyo) pour la présence d'anciennes maisons marchandes datant du 19ème siècle. La rue Ichiban-gai, le temple Kita-in et ses statues de pierre ou la Tour Toki no Kane (cloche du temps) vous plongeront dans l'atmosphère de l'ère d'Edo. En savoir plus sur Kawagoe.

Le foyer du bouddhisme Rinzai : Kita-Kamakura

Kita-Kamakura est tout aussi charmant et chargé d'histoire que Kamakura, mais avec une atmosphère encore plus paisible et un sentiment accentué d'éloignement de la ville. En face de la gare de Kita-Kamakura, vous pourrez voir le temple Engaku-ji, le plus grand temple zen de Kamakura, Plus loin sur la route, vous trouverez le temple Kencho-ji, le plus ancien temple zen du Japon. Ne manquez pas non plus le Musée de La Poterie Ancienne dans son vieux bâtiment de bois. Et pour finir, passant devant le temple Jochi-ji, un petit chemin de randonnée vous ramène du côté de Kamakura.

Pour s'y rendre : prendre la ligne JR Yokosuka au départ de Tokyo et de Shinagawa, ou bien la ligne Shonan Shinjuku, au départ de Ikebukuro, Shinjuku et Shibuya.

Pour les activités de plein air : Tanzawa

Le relief de Tanzawa, dans l'est de la préfecture de Kanagawa, offre aux amateurs de sports d'extérieur de quoi être satisfaits. En plus de ses paysages inoubliables à apprécier pendant les courtes randonnées sur les sommets de Tonodake et Sannoto, il est possible de faire du camping ou de passer la nuit dans des cabanes de montagne. C'est cette dernière option qu'il faudra choisir si vous souhaitez grimper le Mont Tanzawa lui-même, culminant à quelques 1 567 m d'altitude. Après l'effort, relaxez-vous dans les eaux chaudes du Tsurumaki Onsen près de la gare du même nom, avant de reprendre la route de Tokyo.

Pour s'y rendre : prendre la ligne Odakyu jsuqu'à Shibusawa puis le bus n°2 jusqu'à Okura.

Le lieu de naissance de l'artisanat Mingei : Mashiko

Un peu plus loin, mais les amateurs d'artisanat traditionnel ne sauraient la manquer : la ville de Mashiko. Dans la partie sud-est de la préfecture de Tochigi, la ville est connue comme étant un des plus importants centres de poterie au Japon. Au début du 20ème siècle, le potier Shoji Hamada, fondateur avec Yanagi Soetsu du mouvement Mingei de revivification des arts folkloriques japonais, y a installé son four, participant ainsi à la renommée de Mashiko. Le Togei Messe Mashiko et le Mashiko Sankokan Museum ("Musée de Référence de Mashiko") offrent à voir des expositions très instructives, et la ville de Mashiko elle-même abrite 300 fours dont certains, comme le Tsukamoto ou le centre de vente Mashiko-yaki Kyohan, font la démonstration du processus de fabrication.

Pour s'y rendre : prendre le Tohoku Shinkansen depuis la gare de Tokyo (45 min, 4.930 yens) jusqu'à Utsunomiya, puis le bus Toya jusqu'à Mashiko. Prendre la ligne JR Tohoku ne coûtera que 1.940 yens mais mettra le double de temps.


Pour plus d'excursions dans les alentours de la capitale, commandez dès maintenant "Tokyo, le Guide Idéal".

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs