Ebisu Yokocho   恵比寿横丁

Date de publication :
Ebisu Yokocho, une petite ruelle gavée de petits restaurants et de terrasses.

Ebisu Yokocho, une petite ruelle gavée de petits restaurants et de terrasses.

Une des enseignes multicolores qui abondent dans la ruelle Ebisu Yokocho à Tokyo.

Une des enseignes multicolores qui abondent dans la ruelle Ebisu Yokocho à Tokyo.

Les petits restaurants d'Ebisu Yokocho servent tous exclusivement de la cuisine japonaise, comme les poissons, les sashimis, les okonomiyaki ou les tempura.

Les petits restaurants d'Ebisu Yokocho servent tous exclusivement de la cuisine japonaise, comme les poissons, les sashimis, les okonomiyaki ou les tempura.

Le goût des autres

Une fois franchie la porte coulissante en plastique teinté, c’est une myriade d’odeurs, de couleurs et de sons qui éveille instantanément les sens. Ce passage ravit les amateurs de cuisine japonaise tout en offrant le charme désuet d’une grande cantine.

Sur la gauche une alcôve où quelques sièges surélevés entourent un bar décoré de végétaux et de fruits. Sur la droite, un mini bar où s’activent une Mama san et un jeune employé à la confections d’onigiri (sandwich de riz entouré d’une algue sèche et fourré de différents aliments) tout en surveillant la grillade d’un poisson. 

Ces petits restaurants servent tous exclusivement de la cuisine japonaise, certains proposent des spécialités comme les poissons, les sashimis (lamelles de poisson cru), les okonomiyaki (galettes aux œufs et au chou fourrée au fromage, aux légumes et parfois à la viande ou aux fruits de mer) ou les tempura (beignets de légumes ou de crevette).

Asseyez-vous là où il y a de la place et laissez vous surprendre ! Les tarifs sont peu élevés, l’ambiance joyeuse et décontractée. Des Salarymen (employés japonais en costume), sortis du travail, viennent croquer un morceau et boire quelques bières entre collègues ou amis. D’autres célèbrent un anniversaire. Un couple d’amoureux partage sans chichi une pomme de terre chaude fourrée aux œufs de poisson et saupoudrée de gruyère. 

Les heures tournent, les plats aussi. Un conseil : choisir le restaurant placé à gauche au niveau des toilettes, celui avec une banquette en bois courant tout autour du bar et des tables avec des chaises en cageots. Il propose à la fois les classiques comme la salade de pomme de terre, le tofu frit, du poisson grillé, des escalopes de porc grillé et des spécialités plus originales à l’exemple d’une salade d’oursin ou des yakisoba (nouilles sautées). Quel que soit le choix, toutes ces gargotes ont leur charme !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs