La gare de Shimbashi   新橋駅

Date de publication :
Shimbashi-Station

La gare de Shimbashi

Yamanote-JY29-Shimbashi

La gare de Shimbashi est la 29ème station de la ligne Yamanote

shimbashi-yamanote

Le quai de la Yamanote à Shimbashi

Yurikamome-shimbashi_station

La station Shimbashi de la ligne Yurikamome, le métro aérien de Tokyo

La mémoire du rail

Dans l’arrondissement de Minato, la gare de Shimbashi, inaugurée en 1872 est l’une des plus anciennes gares de l’archipel. Elle est le brillant symbole de l’histoire des chemins de fer dans la capitale nipponne. Toutefois Shimbashi ne se résume pas à son riche passé. À l'interconnexion de plusieurs lignes, la station de Shimbashi est aussi le point de ralliement des salarymen du quartier venus se détendre à la nuit tombée dans les nombreux gâdo shita ; ces petits bars et restaurants nichés sous les voies ferrées. Une ambiance populaire et pleine d'authenticité à découvrir une fois les nombreux néons allumés !

Une si longue histoire

Tout comme les chats, la gare de Shimbashi a eu plusieurs vies. Avec ses différentes dénominations, ses multiples emplacements et architectures, la gare de Shimbashi jouit d’une très longue histoire que certains qualifieront d’un tant soit peu complexe.

shimbashi-shiodome

La gare originelle de Shimbashi

En 1872, la première ligne de chemin de fer, reliant la capitale nipponne à Yokohama, est mise en service. Cette liaison, nommée ligne Tokaidô, achemine ainsi les passagers de la ville portuaire à Tokyo en 35 minutes. Son terminus dans la capitale est alors une toute nouvelle gare ; celle de Shimbashi Teishajô

Conçue par un architecte américain, cette dernière est inaugurée en octobre 1872 en présence de l’Empereur Meiji (1852-1912) ; ce dernier prenant même part au voyage inaugural. En 1909, la gare de Karasumori, reliée à la ligne Yamanote, ouvre ses portes à proximité de celle de Shimbashi Teishajô.

De style Renaissance, le flamboyant édifice en briques rouges et pierre de taille est l'oeuvre de l'architecte Tatsuno Kingo (1854-1919) ; un habitué de ce genre d'édifices puisqu'on lui doit déjà les gares de Manseibashi (1912) et de Tokyo (1914). 

En 1914, le prolongement de la ligne Tokaidô jusqu’à la gare flambant neuve de Tokyo vient complètement modifier le réseau des gares environnantes. La gare de Shimbashi est transformée en une gare de fret et renommée gare de Shiodome. 

Quant à la gare de Karasumori, elle est rebaptisée gare de Shimbashi. Un drôle de jeu de chaises musicales ! 

shimbashi-ere-taisho

La gare de Shimbashi au cours de l'ère Taisho (1912-1926)

Malheureusement le séisme de Kantô du 1er septembre 1923 est fatal à la gare de Shimbashi. Une nouvelle gare est rapidement érigée. Mais cette dernière est bien plus modeste que son aïeule. En effet, Shimbashi a vu diminuer son trafic ferroviaire depuis l'ouverture de la gare centrale de Tokyo.


Quartier animé

Aujourd'hui, ce sont plus de 690 000 passagers qui transitent chaque jour par la gare de Shimbashi via le train ou le métro.

Quatre lignes ferroviaires du réseau JR East desservent Shimbashi :

  • Ligne principale Tokaido entre Tokyo et Atami
  • Ligne Keihin-Tōhoku entre Ômiya et Yokohama
  • Ligne Yokosuka entre Tokyo et Kurihama
  • Ligne Yamanote, ligne circulaire de Tokyo

Vous pouvez également arriver à la gare de Shimbashi via les trois lignes de métro suivantes :

  • Ligne Ginza (Tokyo Metro), entre Shibuya et Asakusa
  • Ligne Asakusa (Toei), entre Nishi-Magome et Oshiage
  • Ligne Yurikamome (New Transit Yurikamome), ligne automatique et aérienne entre Shimbashi et Toyosu

La gare est également reliée par voie souterraine à la station de métro Shiodome (ligne Yûrakuchô entre Wakôshi et Shin-Kiba).

Jardin Hama-Rikyu

Jardin Hama-Rikyu

Shimbashi est un quartier d'affaires où de nombreuses grandes entreprises nipponnes ont installé leur siège social : la compagnie aérienne ANA, les firmes Fujitsu, Panasonic, Shiseido, Dentsu... 

Plusieurs centres commerciaux attendent les amateurs de shopping : Wing, Shiodome Sio site et Caretta Shidome dont les restaurants situés aux 46e et 47e étages offrent une vue époustouflante sur la baie de Tokyo

Pour les sorties d'ordre culturel, plusieurs lieux intéressants sont accessibles en quelques minutes : le Dentsu Shiki Theater, le musée de la publicité, le Panasonic Shiodome Museum sans oublier le fabuleux jardin Hama-Rikyû

Les gastronomes ne manqueront pas le Tabisuru Market qui offre un large choix de produits régionaux provenant de tout l'archipel et le Centre d'information du sake et du shôchû pour découvrir et déguster les alcools traditionnels japonais.

Shimbashi est un petit paradis pour quiconque souhaite goûter à l'ambiance des izakaya et tachinomiya. Son dédale de bars et restaurants est le lieu de réunion des salarymen des environs depuis les années 1960. De l'établissement populaire à l'établissement haut de gamme, chacun y trouvera son compte. 

Mais le must pour profiter de votre soirée est de se rendre dans l'une des minuscules gargotes situées sous la voie ferrée. Ces gadô shita proposent des viandes et poissons grillés, légumes et sashimis à des prix abordables. Mais encore faudra-t-il trouver une place. Pour cela, prévoyez d'arriver tôt !

square-shimbashi

Locomotive installée en face de la gare de Shimbashi

Patrimoine ferroviaire

Malgré de multiples transformations, la gare de Shimbashi a su garder son patrimoine ferroviaire vivace. Depuis 1972, une locomotive à vapeur de type C11 292, parfaitement conservée, est exposée sur la place face à la sortie Hibiya de la gare. Installée dans le berceau des chemins de fer japonais en commémoration du 100ème anniversaire de la gare, la locomotive siffle chaque jour à 12h, 15h et 18h.

À gauche de la sortie Shiodome, un autre monument célèbre ce riche passé : une roue ferroviaire accompagnée d'une petite stèle. 

On peut y lire : "Avec un coup de sifflet, mon train quitte Shimbashi. La lune sur le mont Atago sera mon compagnon de voyage". 

Il s'agit là du premier verset d'une chanson extrêmement populaire écrite et interprétée en 1900 par Owada Takeki. Intitulé Tetsudo Shôka, ce chant du chemin de fer avait une vocation éducative. En 66 versets, il illustre le voyage entre Shimbashi et Kobe, décrivant au passage les villes, l'histoire, les légendes et spécificités régionales.

monument-chanson-train-shimbashi

Monument de la chanson ferroviaire à Shimbashi

Un autre vestige fait le bonheur des densha otaku : la fameuse « gare fantôme » de Shimbashi. En effet, tout le monde ne le sait pas mais une gare abandonnée se situe juste au-dessus des quais actuels de la ligne de métro Ginza. 

Entre janvier et septembre 1939, coexistent deux stations de métro à Shimbashi. Exploitées par des compagnies concurrentes, chacune dessert alors une partie différente de la capitale. Cette situation kafkaïenne cesse au bout de 8 mois quand les deux parties trouvent un terrain d'entente en proposant une offre commune. Seule une station est conservée. Laissée à l'abandon, la seconde sert de dépôt de train. La compagnie Tokyo Metro, propriétaire du site, ouvre cette station fantôme lors d'évènements spéciaux.

gare-fantome-shimbashi

La station de métro abandonné de Shimbashi

musee-ferroviaire-shimabashi

La reconstitution de l'ancienne gare de Shimbashi abrite un musée

Mais le public pourrait bientôt réinvestir les lieux. Tokyo Metro envisage sa réouverture à l'horizon des Jeux Olympiques 2020 de Tokyo. À l'instar de l'ancienne gare de Manseibashi, la gare abandonnée de Shimbashi pourrait bientôt accueillir des commerces et des restaurants. 

Enfin, pour tous ceux qui auraient été séduits par cette sage ferroviaire romanesque, sachez qu'il est possible de visiter la gare originelle de Shimbashi (1872-1914) ! Juste à côté du centre d'affaires Shiodome City Center, une reconstitution fidèle à l'originale abrite un musée retraçant l'histoire ferroviaire de Shimbashi et Shiodome. 

Fouler du pied ces quais centenaires au milieu des buildings de verre et d'acier est particulièrement savoureux. Cette gare de 1872, terminus de la première ligne de chemin de fer du Japon a retrouvé ses quartiers. La boucle est bouclée...


Découvrez la Yamanote, la ligne de métro iconique de Tokyo :



Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs