La gare de Shinagawa   品川駅

Date de publication :
La gare de Shinagawa en 1897

La gare de Shinagawa en 1897, au bord de la baie de Tokyo

La gare de Shinagawa

La gare de Shinagawa vue depuis l'Hôtel Prince

Hall de la gare de Shinagawa

Hall de la gare de Shinagawa encore vide peu avant 6h du matin

Sur les quais de Shinagawa

Sur les quais de Shinagawa, trains Narita Express et Keihin-Tôhoku

Dans un nouveau train de la Yamanote au départ de Shinagawa

Dans un nouveau train de la Yamanote série E235, au départ de Shinagawa

Heure de pointe sur le quai Yamanote de Shinagawa

Heure de pointe sur le quai Yamanote de Shinagawa

Grandeur historique !

La gare de Shinagawa fut la toute première ouverte sur Tokyo, en lien avec Yokohama, pour tester un nouveau moyen de transport révolutionnaire : le train ! De 1872 à 2020, les évolutions de cette gigantesque infrastructure rythment la ville de Tokyo, de progrès en mutations.

La très fréquentée Shinagawa

La gare de Shinagawa se situe dans l’arrondissement de Minato, le port en japonais. Devenu aujourd’hui un symbole de la puissance commerciale du Japon, durant des siècles, le quartier n'était en effet qu’un petit port de pêche bien tranquille.

De nombreuses compagnies se partagent ce secteur ferroviaire, JR East, Central et Freight (trains de marchandises), sans oublier la compagnie privée Keikyû très active et pratique pour les accès aux aéroports de Haneda et Narita sans changement.

La gare de Shinagawa est très fréquentée avec 378 566 usagers par jour en 2017 rien que pour l'entreprise JR. Cela la place en 5ème position, juste après celle de Yokahama, mais devant celle de Shibuya à la 6ème place.

Il y a tellement de monde aux heures de pointe qu’il est difficile de se frayer un chemin dans les foules qui convergent vers les quartier d’affaires ou simplement en correspondance, c’est pourquoi les couloirs sont larges comme des avenues dans cette gare hors-norme.


Histoires de lignes

La première ligne de toutes au Japon est celle du Tôkaidô. Première à ouvrir le 12 juin 1872 au départ de Shinagawa vers Yokohama, elle sera d'abord temporairement ouverte durant quelques mois d’essais au rythme de deux aller/retour par jour. Cela fait des gares de Shinagawa et de Yokohama, les deux plus anciennes gares du Japon !

Trains Keikyû (rouge) et Keisei (bleu) en gare de Shinagawa

Trains Keikyû (rouge) et Keisei (bleu) en gare de Shinagawa

Ce ne sera que le 15 octobre 1872 que débutera officiellement la première ligne de chemin de fer au Japon, entre Shimbashi et Yokohama avec Shinagawa se trouvant bien évidemment sur cette ligne historique. 

Pour cette raison, sur le quai de la Tôkaidô de Shinagawa, chacun peut entendre une mélodie de départ en lien avec cette histoire. Il s'agit d'une musique composée à l’ère Meiji (1868-1912) ainsi qu’un long sifflet de locomotive à vapeur qui retentit de façon charmante et nostalgique dans toute la gare.

Aujourd'hui, les lignes qui y passent sont : Tôkaidô, Keihin-Tôhoku, Yokosuka, Yamanote et Keihin Kyûkô (et ses partenaires des compagnies Toei, Keisei, Hokusô et Shibayama).

Yamanote PK "0"

La ligne Yamanote commence ses services en 1885. À l’époque, Shinagawa n’est qu’une petite gare au bord de la mer dans la baie de Tokyo.

Officiellement, c’est de la gare de Shinagawa que s’élance chaque train de la ligne Yamanote. C'est de là que vient le fameux PK (point kilométrique) "0" que l’on peut voir au niveau des rails mais surtout reproduit dans le grand hall à côté d'une mignonne boîte aux lettres représentant... un train aux couleurs de la ligne Tôkaidô, orange et vert. 

Partant de ce point 0 à Shinagawa, les trains filent vers Shimbashi, Shinjuku ou Ikebukuro pour un tour complet de 34,5km en 59 minutes.

La boîte aux lettres PK 0

La boîte aux lettres "PK 0" dans la gare de Shinagawa

D’évolutions en changements

Après la ligne Yamanote, puis une ligne de Fret, c’est au tour de la ligne Keikyû d’arriver en 1904. D’autres lignes suivront au fil du temps jusqu’à ce qu’elle devienne une halte pour les Shinkansen en 2003. 

Aujourd'hui, de nombreuses voies de garage de l’ancien dépôt entre Shinagawa et Tamachi sont en train de se transformer pour devenir la future gare Yamanote de Takanawa Gateway en 2020.

Pour 2027, le grand événement sera l’ouverture de la ligne à très grande vitesse Chûô Shinkansen, proposant des services à plus de 500km/h jusqu’à Nagoya. Shinagawa sera la gare de départ de cette nouvelle ligne qui fera autant de bruit qu’en 1964 pour le tout premier train à grande vitesse mis en service au monde : le shinkansen série 0. Les travaux ont déjà commencé et se déroulent à 40 mètres sous les pieds des usagers quotidiens de Shinagawa.

D’autres grands travaux d’aménagement sont prévus pour changer la disposition des quais, pour une plus grande capacité d’accueil et une facilité de connexions, surtout vers l’aéroport de Haneda.

De beaux "à côtés" !

Les alentours de la gare de Shinagawa sont composés d’un gigantesque quartier d’affaires, et de très nombreux hôtels de business et de tourisme. De grandes entreprises ont ici leur siège, comme la société Nikon, qui y a même ouvert son musée "Nikon Museum", dans lequel vous pourrez découvrir plus de 500 appareils photos qui ont fait la renommée mondiale de cette marque.

Epson Aqua Park Shinagawa

Epson Aqua Park Shinagawa

Dans la gare "Ecute Shinagawa", il y a un immense espace de commerces et de restauration, avec des cafés, boulangeries, vente de bentô et de très nombreuses boutiques de souvenirs dans lesquelles les japonaises aiment trouver le cadeau aussi joli qu’original allant du traditionnel au plus moderne. Il y a tellement tout ce que vous voulez, qu’il vous est possible de rester toute la journée dans la gare à profiter de ces réjouissances.

Pour vous divertir direction le Maxell Aqua Park Shinagawa (anciennement appelé l’Epson Aqua Park), dans l’Hôtel Prince Shinagawa, un aquarium du futur où cohabitent sons, lumières, images et animaux vivants pour un spectacle total. Juste à côté, vous trouverez aussi un cinéma et un bowling.

Vers la sortie nord de Shinagawa, vous pouvez vous replonger dans l’ambiance du vieux quartier d’Edo lorsqu’il n’était qu’un village de pêcheurs, avec ruelles calmes, petites maisons en bois, et commerces traditionnels. Tout cela contraste si fort avec les gratte-ciels de verre dominants la zone.

Pour finir avec les plaisirs de la table, rendez-vous à Shinatetsu sous les voies de la ligne Keikyû, où vous attendent une douzaine de restaurants pour les amateurs de ramen, dans une ambiance très conviviale… d’habitués et de businessmen.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs