La gare de Takanawa Gateway   高輪ゲートウェイ

Date de publication :
Les travaux de construction de la gare de Takanawa Gateway

Les travaux de construction de la gare de Takanawa Gateway

Les travaux de construction de la gare de Takanawa Gateway

Les travaux de construction de la gare de Takanawa Gateway

Le quartier de Sengakuji de nuit

Le quartier de Sengakuji de nuit

La petite dernière

Takanawa Gateway sera la trentième gare de la ligne JR Yamanote. Dessinée par le célèbre architecte japonais Kengo Kuma, sa construction a commencé en février 2017. Elle ouvrira au printemps 2020 en vue des Jeux olympiques d’été de Tokyo mais ne sera entièrement opérationnelle qu'en 2024.

Gateway est un mot anglais signifiant "Porte, entrée", du nom du quartier dans lequel elle est construite. Ce nom a suscité bien des polémiques…

Takanawa Gateway : un nom polémique

Après avoir annoncé la construction de cette toute dernière gare sur la ligne Yamanote en juin 2014, la JR East a lancé un appel public en juin 2018 pour lui trouver un nom. Une fois la liste des quelque 64 000 noms publiée, le public a voté. "Takanawa Gateway" n’a obtenu que 36 votes et était le 130ème de la liste.

Cependant, alors que le premier nom de la liste, "Takanawa", a obtenu 8 398 votes, la JR East a décidé, envers et contre tous, de nommer la nouvelle gare "Takanawa Gateway". Le 4 décembre 2018, la décision finale était annoncée, provoquant un tollé dans l’opinion publique. Quelques jours plus tard, la chroniqueuse Mineko Nomachi lançait un pétition en ligne qui allait récolter en tout 47 941 signatures.

Malgré cela et les nombreuses critiques sur le choix d’un nom trop long et qui allie le japonais à l’anglais, manie bien japonaise et souvent controversée, la JR East n’a pas plié. C’est donc à la gare de Takanawa Gateway que descendront les futurs voyageurs.

La trentième gare et ses environs

Takanawa Gateway sera placée entre la gare de Shinagawa et celle de Tamachi sur la ligne Yamanote, qui fait une boucle autour de Tokyo. Elle est également proche de l’aéroport international de Haneda, lui promettant d'être une gare importante, non seulement pour les JO 2020, mais aussi dans le future. 

Elle sera aussi desservie par la ligne Keihin-Tohoku qui s’étend depuis la préfecture de Saitama jusqu’à la ville de Yokohama, en passant dans Tokyo. 

Yamanote Line

Yamanote Line

Au dessus du niveau des quais, un emplacement réservé à des événements, ainsi que des magasins et restaurants, feront de la gare un vrai espace de vie. Cet espace sera ouvert en 2024, quatre année après l'ouverture de la ligne. De plus, treize hectares de terrain, sur le site actuel du dépôt de la gare ferrovière de Tamachi, vont être utilisés à des fins de construction d’hôtels, d’immeubles de bureaux, de centres commerciaux et de gratte-ciels. 


Temple Sengaku-ji

Temple Sengaku-ji

Sengakuji, les tombes des 47 ronin

Sengakuji, les tombes des 47 ronin

Actuellement, le quartier de Takanawa est desservi par la station de métro Sengakuji du nom du temple voisin Sengaku-ji, un temple de la secte zen Sôtô. 

C'est un lieu de légende car le cimetière du temple abrite les tombes des 47 samouraïs devenus ronin ("sans maître") suite à la mort de leur maître, également enterré à Sengaku-ji, le samouraï Asano, qui fût condamné en 1701 à se suicider selon le rituel du Seppuku.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs