Tokyo : le quartier de Ginza   銀座

Date de publication :

L'avenue de Ginza fut aménagée pour devenir la première grande voie moderne de Tokyo.

Ginza de nuit

Ginza de nuit

ginza-wako

Le grand magasin Wako à Ginza

Un immeuble de bureaux à Ginza
Devant la façade d'un immeuble design de Ginza

Devant la façade d'un immeuble design de Ginza

Le carrefour piéton de Ginza

Le carrefour piéton de Ginza

Les Champs-Elysées du Japon : shopping de luxe à Ginza

Les accros de boutiques haut de gamme affectionnent le quartier chic et choc de Ginza. Les passionnés d’architecture contemporaine viennent y admirer des édifices tendant à une perfection novatrice des lignes et des formes. Les plus curieux se faufilent à travers ses ruelles où petites boutiques, bars et restaurants établis là depuis des décennies ont donné un cachet particulier à ce que l’on nomme parfois "les Champs-Elysées du japon".

Tous les week-ends et jours fériés, la rue principale de Ginza s’ouvre aux piétons.

Le Ginza glamour : shopping de luxe à Tokyo

Incarnation d’une sophistication toute occidentale dès le début du XXème siècle, Ginza, proche du quartier populaire de Tsukiji, a connu des hauts et des bas. En une décennie, la belle endormie a mangé du lion. Depuis que les marques de luxe ont investi la célèbre avenue, se l’offrant à coup de constructions impressionnantes, la concurrence fait rage. Hermès en pavé de verres, Dior en dentelle d’acier ou Gucci aux matériaux chauds, donnent le ton. Comme le clame l’Office national du tourisme japonais: "Le Diable s’habille en Ginza" !

Outre ses galeries d’art privées, ses boutiques au design léché, à l’image de l’incomparable papeterie Ito-ya, Ginza accueille, le long de sa rue centrale (Chuo-dori) et des rues adjacentes, les grands magasins Wako et Mitsukoshi, le Sony Building récemment rénové, Shiseido, Piaget, Louis Vuitton ou encore Bulgari. Le nouveau venu de ces immeubles de luxe, GINZA SIX, abrite quant à lui les plus grandes marques japonaises et internationales, des restaurants, cafés et galeries d'art. Si tant de faste vous donne le tournis, grimpez jusqu’au toit prendre l’air dans son jardin en terrasse d’où vous pourrez contempler les deux tours de Tokyo : Tokyo Tower et Tokyo Skytree, et les quartiers alentour. Ne manquez pas non plus Ginza Place, à l’un des coins du carrefour de Ginza : un immeuble de 10 étages couvert de 5 315 panneaux d'aluminium assemblés selon un motif de treillis inspiré par la technique "sukashibori" des arrangement floraux ou des brûleurs d'encens.  Ouvert en septembre 2016, il abrite, entre autres, les salles d'exposition de Nissan et Sony.

Découverte du Ginza plus populaire

Tokyo est une ville de contrastes et Ginza ne déroge pas à la règle. De son passé, le quartier a gardé ses sanctuaires shintô, neuf au total, qui ont pour fonction de protéger le quartier et ses habitants. On peut découvrir par exemple, coincé entre deux immeubles, le petit sanctuaire Toyoiwa Inari, dédié au dieu Ukemochi-no-mikoto, censé protéger contre les incendies mais aussi favoriser la rencontre avec l’âme sœur et ce, depuis 400 ans.

A côté du luxe ostentatoire des magasins de grandes marques, cohabitent également de petites boutiques un brin désuètes, des bars légendaires tel Lupin et des restaurants établis dans le quartier longtemps avant que les marques ne se le disputent. La boulangerie Kimuraya, elle, vend ses petits pains anpan (fusion de la pâte à pain occidentale et de l’ankô, pâte de haricots rouges) depuis 1874. Au détour des rues, on peut aussi dénicher des magasins de matériel photo d’occasion, des cinémas d’art et d’essai et même deux sentô, des bains publics, le Ginza-Yu et le Onsen Komparu-yu.

Passer du monde de la haute-couture et des restaurants étoilés à celui de la nudité dans des bains publics tout droit sortis du XIXème siècle est une expérience que seul Tokyo peut offrir !

Et puis, si vos moyens ne vous permettent pas de vous offrir des vêtements griffés, sachez que Ginza abrite également le plus grand magasin Uniqlo au monde. Ouvert en 2012, il s’étend sur 12 étages, soit  53 375 m2 !

UNIQLO, Ginza

UNIQLO, Ginza

Caché dans le quartier de Ginza, le onsen Komparu est un ensemble de bains tout à fait abordable.

Caché dans le quartier de Ginza, le onsen Komparu est un ensemble de bains tout à fait abordable.

La devanture du nouveau théâtre de kabuki (Kabuki-za) à Ginza.

La devanture du nouveau théâtre de kabuki (Kabuki-za) à Ginza.

La salle de projection circulaire du Sony Center à Ginza est l’occasion de garder le souvenir d’un Tokyo ultra-électronique.

La salle de projection circulaire du Sony Center à Ginza est l’occasion de garder le souvenir d’un Tokyo ultra-électronique.

L'art japonais à Ginza

En dehors des galeries d’art privées, nombre de grandes enseignes et de complexes commerciaux accueillent des expositions temporaires.  La galerie Shiseido, ouverte en 1919, est la plus ancienne galerie d'art du Japon. Elle propose des expositions tournantes sur l'art contemporain entièrement gratuites.

Ginza 6, Ginza Place, abritent également des salles d’expositions et des galeries d'art moderne

Les amateurs de photographie pourront aller jeter un coup d’œil à la petite salle d’exposition Canon Gallery Ginza, située dans le même bâtiment qu'un centre de réparation d'appareils photo Canon.

Enfin, Ginza est connu pour son théâtre de Kabuki, le fameux théâtre Kabuki-za. Vous pourrez y découvrir l'art dramatique japonais du XVIIème siècle dans un cadre fabuleux. Si vous ne pouvez pas assister à une pièce, rendez-vous tout de même dans la galerie où sont exposés costumes et accessoires, et où on a la possibilité d’assister à des conférences ou des démonstrations. Des visites guidées sont également proposées. Vous pouvez également vous consoler au deuxième sous-sol où toutes sortes de souvenirs ayant pour thème le kabuki sont en vente.

Et pour respecter la fameuse devise "Entre tradition et modernité", passez d'un univers à l'autre en réservant une nuit dans l'hôtel capsule le plus design de Tokyo : The prime Pod Ginza Tokyo.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs