Harajuku   原宿

Date de publication :

L'iconique ruelle "Takeshita doori" dans le quartier d'Harajuku à Tokyo

La mode à Harajuku : un mélange de cosplay et de street fashion

La mode à Harajuku : un mélange de cosplay et de street fashion

Les garçons aux looks Rockabilly, près du parc de Yoyogi dans le quartier d'Harajuku

Les garçons aux looks Rockabilly, près du parc de Yoyogi dans le quartier d'Harajuku

Couverture du magazine FRUiTS, chasseur de tendances "street fashion" à Harajuku

Couverture du magazine FRUiTS, chasseur de tendances "street fashion" à Harajuku

Un laboratoire des modes futures

Fréquenté par une jeunesse aux accoutrements vestimentaires des plus improbables, le quartier d'Harajuku cristallise une insoutenable légèreté de l’être.

Harajuku s'impose dans les années 1990 comme le lieu de ralliement des jeunes Japonais que la consommation de masse et la standardisation d’une mondialisation effrénée rebutent. Les fidèles du quartier d'Harajuku se veulent porteurs d'une culture décalée, tant vestimentaire que musicale. Ils poursuivent l’illusion de se croire uniques. 

À lire : La mode au Japon

Un dandysme de bon aloi

En ce quartier d'Harajuku, une jeunesse en quête de look se retrouve. Des adolescentes mettent au placard leur uniformes -jupe plissée, veste marine, mocassins et chaussettes blanches- pour une minijupe vraiment mini, une paire de mules plates échancrées et un t-shirt aux coloris acidulés. À Harajuku, les moins de trente ans s’habillent comme leurs héros et héroïnes de manga ou arborent des looks étonnants.

Street fashion

Iconique, le magazine "FRUiTS", crée en 1997 par le photographe Shoichi Aoki, a suivi la mode du quartier d'Harajuku pendant 20 ans, mais a cessé son activité en 2017. Le photographe chassait la street fashion des jeunes du quartier, qui se voulait originale, fun et authentique. Vous pouvez y voir des gothic, sweet, victorian, punk, industrial lolita, des looks kawaii fruits plus colorés et mignons très accessoirisés et d'autres looks plus vintage. La street fashion de FRUiTS est un mélange de couleurs, de cosplay, friperie et pièces de créateurs. Des lookbook ont été édités aux éditions Phaidon en 2001 et 2005.

Tendances

Aujourd'hui encore, les lolita tiennent le haut du pavé, avec leurs dentelles et leurs habits noirs, quand, faussement rebelles, des garçons à la banane gominée crânent dans leur accoutrement 100% rockabilly. Pas dupe, des chasseurs de tendances au service de créateurs en manque d’inspiration arpentent Harajuku, histoire de dénicher ce qui fera la mode de demain. La population transgresse en s’amusant. Les boutiques du quartier regorgent de marchandises des plus originales, même au 100 Yen shop, et les cafés attirent des excentriques. Le dimanche, c'est cosplay sur le pont d'Harajuku, situé entre la station de métro et le parc Yoyogi. Ça, c’est Tokyo !

Ces autres quartiers de Tokyo pourraient vous intéresser

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs