Hatsune Miku   初音ミク

Date de publication :
Des Japonaises en cosplay du personnage Hatsune Miku

Des Japonaises en cosplay du personnage Hatsune Miku

Une affiche de Hatsune Miku dans le quartier d'Akihabara

Une japonaise en costume de Hatsune Miku

La voix aux couettes turquoises

Hatsune Miku est un phénomène au Japon depuis maintenant plus de 10 ans. Née d’une innovation de la société japonaise Yamaha appelée Vocaloid, elle est passée de programme de chant novateur à idole numérique qui voyage à travers le monde. Retour sur une éternelle lycéenne.

Une fan de Hatsune Miku en cosplay

À la base, Vocaloid

Hatsune Miku est née avec la deuxième version de Vocaloid, qui permet de créer un chant ou une mélodie à partir de paroles et d'un air. Hatsune Miku (qui signifie en japonais "la voix du futur") est une représentation virtuelle d’une des voix du logiciel. Commercialisée en 2007, elle a 16 ans et mesure 1m58, possède de longs cheveux bleu turquoise et est habillée d’un costume d’écolière. Elle a pour objet fétiche le negi (oignon japonais en forme de poireau). Hatsune Miku n’est pas le seul personnage créé dans le cadre du programme, mais elle est de loin celle qui a connu le plus de succès, dépassant très vite son statut de simple avatar vocal.

Le succès mondial d’Hatsune Miku

Très vite, Hatsune Miku est devenue un phénomène culturel au Japon. Elle devint rapidement la star de plusieurs jeux vidéo adaptés pour différentes consoles, allant de la Nintendo 3DS à la Playstation 4, avec certains jeux exportés en Amérique du Nord et en Europe. En parallèle la star virtuelle donne des concerts live. Le premier eut lieu en été 2009, l’image de Hatsune Miku étant projetée sur un écran transparent.

Lire aussi Le cosplay au Japon

Un bus taïwanais arborant l'image de Hatsune Miku

Le succès de la représentation entraînera la programmation de tournées à l’étranger, en Asie et aux Etats-Unis, o�� la star virtuelle remplira des stades. Un opéra-rock fut créé quelques années plus tard, opéra qui connut lui aussi un succès international avec plusieurs représentations en France.

Les stars réelles ont de leur côté participé à la fortune d’Hatsune Miku. Cette dernière a ainsi fait la première partie de Lady Gaga, participé à un remix de Pharrell Williams et au talk-show de l’animateur de télévision américain David Letterman.

Une icône ?

La trajectoire d’Hatsune Miku va au-delà de celle de la réussite d’un produit commercial. En effet, elle est devenue une des figures de la pop culture japonaise, jusqu’à être citée par le Premier Ministre Shinzo Abe parmi les traits de la culture japonaise qu’il souhaite voir promus au rang international, à côté des mangas, des films ou de la littérature de l’archipel. Son image est utilisée par des grands groupes tels que Google ou Toyota et sa présence sur les réseaux sociaux est particulièrement étendue (2,5 millions d’abonnés à sa page facebook, plus de 500 000 abonnés sur la chaîne youtube).

Un succès qui ne se dément pas !

Lire aussi Le quartier d'Akihabara

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs