L’hippodrome de Tokyo (Fuchu)   東京競馬場

Date de publication :
paddock-hippodrome-fuchu

Les chevaux sur le paddock

mont_fuji_hippodrome_fuchu

Le Mont Fuji est visible depuis l'hippodrome

tribunes-hippodrome-fuchu

L'hippodrome de Fuchu

hall-hippodrome-fuchu

Le grand hall de l'hippodrome

Au galop !

Turfistes ou simples curieux désireux de goûter à l’excitation des courses hippiques, filez au trot à l’hippodrome de Tokyo, situé à Fuchu. Reconnu comme la Rolls Royce des hippodromes, il accueille tout au long de l’année les courses les plus prestigieuses de l’archipel.

L'excellence de Fuchu

Depuis leur introduction par les résidents étrangers de Yokohama en 1862, le succès des courses hippiques dans l’archipel nippon ne se dément pas. Chaque année, plus de 21 000 courses de cette discipline très populaire sont disputées dans tout le pays. En 1925, constatant l’impossible expansion de l’hippodrome de Meguro (inauguré 1907), les autorités locales choisissent la ville voisine de Fuchu pour héberger le nouveau champ de courses de Tokyo.  Celui-ci est inauguré en 1933. Durant la seconde guerre mondiale, l’hippodrome est prêté à l’armée qui s’en sert de camp d’entraînement. 

hippodrome-fuchu-1940

L'hippodrome de Fuchu en 1940

ecran_hippodrome_fuchu

Suivez la course sur l'écran géant haute définition

Puis, en raison de la pénurie alimentaire, les terres de l’équipement sportif sont transformées en un vaste champ de patates douces ! En octobre 1946, les jockeys en casaques colorées réinvestissent les lieux. En 2007, l’hippodrome rouvre après sept ans de travaux de rénovation. Désormais doté d’un écran multi-screen de 66 mètres de large et 11 mètres de haut offrant des images en haute définition et d’une galerie vitrée entre le paddock et le champ de courses permettant aux spectateurs d’apprécier les chevaux avant la course, l’hippodrome jouit d’une excellente réputation ; celle d’être l’hippodrome des hippodromes !

Voir aussi : Le cheval au Japon

musee-course-fuchu

Le musée des courses hippiques à l'hippodrome de Fuchu

Bien plus que des courses

Outre ces équipements exceptionnels, il offre de nombreuses autres possibilités d’interaction avec le monde équestre. Son musée des courses, inauguré en 1991, propose un éclairage pédagogique sur la pratique hippique sportive au Japon, sur les chevaux et cavaliers les plus récompensés. Les collections et expositions temporaires rappellent aussi toute l’importance du cheval dans la culture nipponne depuis l’importation de l’animal au IVème siècle. Des installations interactives permettent au visiteur de se placer quelques instants dans la peau d’un jockey dans une course simulée sur l’hippodrome. 

Pour cela, enfourchez le cheval mécanisé grandeur nature situé dans la stalle de départ. Les portes s’ouvrent, le départ est donné et place aux sensations ! L’hippodrome dispose aussi de zones de détente et d’amusement pour toute la famille. Des tours en calèche et en mini train, des aires de jeux, des promenades en poney lui donnent un petit air de parc d’attractions ! En cas de petite faim, l’un des 80 restaurants saura combler à coup sûr vos attentes.

À lire : Yabusame, le tir à l'arc des chevaliers japonais

Des courses prestigieuses

L’hippodrome de Fuchu accueille des courses de haut niveau dont huit compétitions de grade 1 : la Japan Cup, le Tokyo Yushun, le Tenno Sho, le Yasuda Kinen, le Yushun Himba, les Stakes de février, la NHK Mile Cup et le Victoria Mile. Disputée pour la première fois en 1981, la Japan Cup est la plus prestigieuse de toutes. Cette course de plat d’une distance de 2 400 mètres attire des pur-sang du monde entier le dernier dimanche de novembre chaque année. Dans cette course réservée aux chevaux de trois ans et plus, tous les prétendants au titre sont invités. Elle est la course la plus richement dotée avec une allocation totale record de près de 5 millions d’euros et un bonus au gagnant de 2 millions !

Yasuda_Kinen

Les chevaux lors de la course Yasuda Kinen

Conseils pratiques

Goûter à l’expérience unique et intense d’une course à Fuchu ne vous coutera que 200 yen (1€50) ! Vous pouvez acheter votre ticket d’entrée en arrivant à l’hippodrome. Depuis le hall d’entrée grandiose, dirigez-vous vers le guichet de renseignements. Celui-ci met gratuitement à disposition le programme des courses et le guide des paris en anglais. Ce dernier explicite les différents paris possibles. Dans les tribunes, armé(e) de vos jumelles, installez-vous confortablement dans l’un des sièges sans réservation pour savourer les courses sous les encouragements et les cris de la foule. Dans les niveaux supérieurs de l’hippodrome, une tribune spéciale offre un point de vue exceptionnel sur le Mont Fuji par temps clair. Depuis Tokyo, n’hésitez pas à faire un galop d’essai !


Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs