Inokashira Onshi koen   井の頭恩賜公園

Date de publication :
Les trente-huit hectares de l’Inokashira Onshi koen constituent un lieu de promenade et de détente particulier.

Les trente-huit hectares de l’Inokashira Onshi koen constituent un lieu de promenade et de détente particulier.

A Inokashira Onshi koen, il n'y a pas que la flânerie. Les visiteurs peuvent aussi faire du pédalo.

A Inokashira Onshi koen, il n'y a pas que la flânerie. Les visiteurs peuvent aussi faire du pédalo.

En plus des canards et des pédalos, le jardin Inokashira abrite un petit temple dédié à la déesse de l’amour Benzaiten.

En plus des canards et des pédalos, le jardin Inokashira abrite un petit temple dédié à la déesse de l’amour Benzaiten.

Autour du lac

Dans la partie ouest de Tokyo, l’Inokashira Onshi koen et son lac central entourés de cerisiers et voisin du Musée Ghibli sont le théâtre de nombreuses activités.

L’effort en vaut la peine. Après s’être éloigné du centre de Tokyo pour rejoindre l’extrême ouest de la ville, dans le quartier de Kichijôji, les trente-huit hectares de l’Inokashira Onshi koen, littéralement le « parc du cadeau impérial d’Inokashira  », constituent un lieu de promenade et de visite particulier. Inauguré en 1918, le parc est l’un des premiers cédés par l’Empereur à la ville de Tokyo, qui ouvrira la voie à d’autres legs dans la capitale au cours du XXe siècle. Il abrite un petit temple dédié à la déesse de l’amour Benzaiten (弁財天), préambule éventuel à une visite des nombreux temples et sanctuaires du paisible quartier de Kichijôji encerclant le parc. Le week-end, les Tokyoïtes se rendent au petit marché d’art et d’artisanat organisé autour du lac, où des musiciens populaires viennent divertir les flâneurs.

De ce lac partent également quatre chemins. Outre la partie principale du parc Inokashira, l’aire boisée de Gotenyama avec ses cyprès et ses érables japonais offre un lieu de promenade ombragé. Le jardin Shizen Bunka-en expose régulièrement d’imposantes sculptures. Un aquarium et un zoo où des saros du Japon, des tanukis (chien viverrin ressemblant à un blaireau) des macaques rhésus ravissent enfants et curieux amateurs d’espèces animales asiatiques.

Miyazaki au cœur des cerisiers

A l’extrémité sud-ouest du parc se trouve le fief du maître de l’anime, MIYAZAKI Hayao : son célèbre musée Ghibli, dédié à ses œuvres et à son univers fantastique. Mais au printemps, le hanami, fête de la floraison des cerisiers, attire davantage vers l’Inokashira Onshi koen, les familles venues admirer une efflorescence très symbolique.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs