Izakaya Gonpachi   権八

Date de publication :
La salle principale de l'Izakaya Gonpachi a inspirée une scène du film Kill Bill.

La salle principale de l'Izakaya Gonpachi a inspirée une scène du film Kill Bill.

Tofu, poulpe, edamame (fève de soja), assortiment de tempura (légumes ou poissons frits) et autres petites assiettes raviront les gourmets.

Tofu, poulpe, edamame (fève de soja), assortiment de tempura (légumes ou poissons frits) et autres petites assiettes raviront les gourmets.

Un izakaya en cinémascope

Une adresse pour se restaurer à Roppongi ? Loin des restaurants où le yen flambe ? Sans se ruiner ? Cela existe. L’occasion de revisiter un classique du septième art !

L’ izakaya Gonpachi à la taille XXL joue carte sur table. Pas de chichi, ni d’arnaque. Les enfants d’Edo (ancien nom de la capitale) font la fine bouche, les expats dédaignent l’adresse. Peu importe, les Tokyoïtes d’un jour y trouvent ce qu’ils attendent dans un quartier difficile à percer, en l’occurrence, une ambiance et des grignotis au goût du Japon.

L’établissement propose une kyrielle de tapas nippons dans une salle animée et un décor qui inspira le réalisateur américain Quentin Tarantino pour une scène désormais légendaire de son film Kill Bill (2003). Tofu, quelques morceaux de poulpe, edamame (fève de soja), assortiment de tempura (légumes ou poissons frits) et autres petites assiettes se commandent au fil de la soirée. Le mieux est de choisir une table à l’étage et ainsi de voir comme d’un balcon un spectacle de convives qui ne rechignent pas à lever le coude et à héler joyeusement garçons et serveuses pour satisfaire leur appétit. L’ambiance est bon enfant, le personnel enjoué (en général) et l’addition pas trop salée.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs