Jizôdori   地蔵通り

Date de publication :
Jizôdori est l'un de symboles du quartier de Sugano au nord de Tokyo.

Jizôdori est l'un de symboles du quartier de Sugano au nord de Tokyo.

Étalée sur plus de 800m, la rue piétonne de Jizôdori regroupe plus de 200 petites boutiques.

Étalée sur plus de 800m, la rue piétonne de Jizôdori regroupe plus de 200 petites boutiques.

Le troisième âge vous passe le bonjour !

Japon vieillissant, Japon accueillant, Japon bienveillant… Voilà à quoi pourrait se résumer l’atmosphère si particulière de la rue piétonne de Jizôdori.

Son surnom en dit long. Le « Harajuku des grands-mères », dans le quartier de Sugamo, attire les habitants de tout l’archipel, loin du « vrai » Harajuku, le quartier branché des jeunes Tokyoïtes. A Sugamo se déploient sur un kilomètre des petits magasins et des stands ambulants de gâteaux, de soupes miso ou de café au matcha, cette poudre de thé vert. 

Tout le long, des femmes souriantes, à la voix chevrotante et au dos un peu courbé. Certaines achètent des vêtements bon marché au style d’un autre siècle, d’autres discutent avec un moine du temple Koganji. D’aucuns y voient le symbole d’un Japon vieillissant, celui du taux de vieillissement le plus élevé au monde – 23% de sa population avait plus de soixante cinq ans en 2010 – et des 47 000 centenaires, record mondial. Peut-être. Mais Jizôdori vit et s’anime ! 

Certes, tout est destiné à une clientèle plus ou moins âgée, du karaoké au coiffeur... Mais tous font preuve de cordialité pour les plus jeunes générations et vous réservent un accueil chaleureux, en vous faisant déguster une petite friandise ou un gâteau de riz.

Prenez garde toutefois à ne pas grignoter en vous promenant ! Car il est interdit de manger en marchant autour du temple Koganji. Petit conseil pour éviter qu’un chaleureux sourire d’une grand-mère (obachan) ne se transforme en course-poursuite dont un coup de canne pourrait être l’issue malheureuse.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs