JO 2020 - La boxe au pied de la Tokyo SkyTree

Date de publication :
La salle Ryogoku Kokugikan à Sumida (Tokyo) peut accueillir 13 000 personnes.

La salle Ryogoku Kokugikan à Sumida (Tokyo) peut accueillir 13 000 personnes.

Boxe aux Jeux Olympiques de Rio en 2016

Boxe aux JO de 2012

Le noble art à la tokyoïte

La boxe est un sport de combat déjà pratiqué dans l'antiquité par les Grecs et les Romains, présent aux Olympiades de 688. Elle est réintroduite au sein des Jeux Olympiques modernes lors de la troisième édition de Saint-Louis en 1904. En 2020, les pugilistes s'affronteront dans le centre de Tokyo, à l'ombre de la SkyTree.

Le combat ancestral

La boxe est un sport de combat déjà présent près de 2000 ans avant notre ère chez les Crétois et les Grecs. 

A cette époque, les participants s'affrontaient les mains bandés par des lanières de cuir, et un match ne finissait que lorsque l'un des deux abandonnait ou perdait conscience. 

Elle est inscrite aux épreuves des Jeux Olympiques lors de la première édition américaine de 1904, afin de combler le public américain extrêmement friand de cette discipline, et ce malgré certaines réserves dues à sa grande violence. 

A l'exception des JO de Stockholm de 1912, elle a depuis été présente à chaque Olympiades, et a été l'introduction au monde de certains grands champions, dont évidemment celle de Mohamed Ali lors de l'édition de Rome en 1960.

Statue d'un pugiliste antique

Le Ryogoku Kokugikan, véritable sanctuaire du sumo à Tokyo.

Le Ryogoku Kokugikan, véritable sanctuaire du sumo à Tokyo.

Le pugilat à Tokyo

En 2020, les épreuves de boxe auront lieu à Tokyo, dans le mythique Ryôgoku Kokugikan où sont organisés chaque année les tournois de sumo du Nouvel An, ainsi que ceux du printemps et d'automne. 

Ce "hall du sport national de Ryôgoku", d'une capacité de 11 000 personnes, est aussi l'écrin de nombreux combats de catch ainsi que de matchs de boxe. 

En 2020, les épreuves seront divisées en 5 catégories de poids pour les femmes (des poids mouche aux poids moyens) et en 8 catégories pour les hommes.

Le quartier de Ryôgoku

Le Kokukigan est situé au bord du fleuve de Tokyo, la Sumida, dans l'arrondissement du même nom. Ce quartier central, voisin du vieux quartier d'Asakusa, est connu pour plusieurs de ses monuments iconiques. 

La Tokyo Skytree d'abord, située à quelques dizaines de minutes à pied, plus grande tour du Japon et deuxième plus grande tour du monde après celle de Burj Khalifa à Dubai.

Le building Asahi à Tokyo

Le building Asahi à Tokyo

Cette éminence de 634 mètres est à deux pas du siège d'Asahi, dont le "Beer Hall", aussi surnommé "la flamme d'or", a été réalisé par le designer français Philippe Starck. 

Les amateurs d'art pourront emprunter la "Hokusai-dori" ("rue Hokusai") où des reproductions des estampes de Hokusai, né dans le quartier, sont exposées.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs