Karuizawa   軽井沢

Date de publication :
Hoshinoya onsen

Hoshinoya onsen

La rue centrale du quartier de "Ginza" de Karuizawa.

La rue centrale du quartier de "Ginza" de Karuizawa.

Stone Church de Naka-Karuizawa

L'impressionante Stone Church de Naka-Karuizawa

Le temple Onioshidashien dans le parc Onioshidashi.

Le temple Onioshidashien dans le parc Onioshidashi.

Bol d'air frais

Si vous étouffez dans la mégalopole de Tokyo, si la nature et le grand air vous manquent, sautez dans un train direction Karuizawa.

Karuizawa était dans le temps une étape sur le Nakasendo, la voie reliant Edo et Kyoto. À la fin du XIXe siècle le missionnaire A.C Shaw y fit une étape et découvrit, avec plaisir, ses paysages, ses sources chaudes et sa fraîcheur. 

Karuizawa devint un rendez-vous des riches Occidentaux à la Belle Époque. Comme Hakone elle est devenue le refuge des Tokyoïtes pour échapper aux chaleurs de l’été ou prendre les eaux en automne. Ceux-ci viennent aussi faire leurs achats qui compte de nombreux magasins "outlet".

À une heure de Tokyo

Tout l’intérêt de Karuizawa est là. Sortir de Tokyo pour trouver à une heure de Shinkansen de là une étape où se détendre, prendre les eaux dans un onsen, se promener dans les reliefs volcaniques, trouver de bons restaurants et quelques musées d’art contemporain. 

La région bénéficie de son altitude pour rafraîchir en été et devient magnifiquement colorée lors des feuillages d’automne.

Le centre de Karuizawa dispose d’un onsen principal à Hoshino, agrémenté d’hôtels récents et élégants. À Kyu-Karuizawa on trouve de nombreux petits restaurants répartis le long de Ginza, l’imitation locale du Ginza de Tokyo. 

On y trouve l’ancien hôtel Mikasa qui accueillait les visiteurs occidentaux au début du XXe siècle que l’on peut voir dans le film d’Hayao Miyazaki, Le vent se lève

Dans Naka-Karuizawa les musées Sezon et Senju, dessinés par de grands architectes japonais retracent les œuvres de quelques artistes contemporains.

Paradis de la randonnée

En dehors de la ville des promenades de plusieurs kilomètres mènent vers les principaux sites naturels de Karuizawa. 

L’observatoire de la passe d’Usui donne un panorama sans obstacle des montagnes de Gunma et de Nagano. Un autre chemin mène vers les chutes de Shiraito qui forment un long rideau d’eau blanche. 

Plus loin encore on parviendra au parc Onioshidashi situé dans un paysage de rocs volcaniques déchiquetés dominés par le temple bouddhiste Onioshidashien.

L’ensemble de ces sites est généralement pris d’assaut à partir de l’automne par des Tokyoïtes en plein Kôyô, à la recherche des meilleurs endroits pour admirer les feuillages jaunes et écarlates des montagnes japonaises.

Karuizawa peut se visiter comme une escapade à la journée avant de retourner à Tokyo et son agitation, ou comme étape sur votre route vers Nagano et Kanazawa par le Hokuriku Shinkansen.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs