Kiyosumi-teien et ses alentours   清澄庭園

Date de publication :
La maison de thé Ryo-tei, située sur l'une des trois îlots du jardin Kiyosumi Koen à Tokyo.

La maison de thé Ryo-tei, située sur l'un des trois îlots du jardin Kiyosumi Koen à Tokyo.

Les canards barbotent tranquillement dans le jardin Kiyosumi Koen.

Les canards barbotent tranquillement dans le jardin Kiyosumi Koen.

Le haïku de Matsuo Bashô gravé sur une pierre du Kiyosumi Koen.

Le haïku de Matsuo Bashô gravé sur une pierre du Kiyosumi Koen.

Sur le chemin des jardins

Les environs du jardin Kiyosumi invitent à flâner au milieu des fleurs et des arbres, particulièrement quand vient le printemps.

Situé dans le quartier Kiyosumi/Shirakawa, ancien quartier marchand de l’ère Edo (1613-1868), le jardin Kiyosumi draine tous les regards. Merveille de finesse, chaque pierre qui le compose n’y a pas été posée au hasard. 

En 1878, IWASAKI Yataro (1835-1885), le fondateur de Mitsubishi, qui l’avait racheté, décide, pour l’embellir, d’y placer cinquante cinq énormes rochers, recueillis dans tout l’archipel. Il détourna même le fleuve Sumida pour alimenter l’étang et créer trois îlots artificiels, aménagement aujourd’hui disparu, l’étendue d’eau n’étant plus alimentée que par l’eau de pluie. 

Sur un des îlots siège la majestueuse maison de thé Ryo-tei. Du haïku de Bashô gravé sur une pierre au monticule appelé "Fuji-san" comme la célèbre montagne, le jardin Kiyosumi regorge de surprises. Ce cadre agréable a reçu la dénomination "site exceptionnel" de la ville de Tokyo en 1979. 

Après s’être imprégné de la tranquillité du lieu, pas même perturbé par les clapotis des carpes de l’étang, il est possible de s’orienter vers un autre style de verdure, qui s’organise autour des grands espaces. Le parc voisin du même nom invite à l’indolence sur ses douces pelouses. Le weekend, il se comble de familles riantes venues pique-niquer et résonne alors des cris d’enfants. 

Trêve de rêveries, la culture vient à la suite de la nature. Le parc Kiba, non loin, accueille des activités aussi variées que le jogging ou le barbecue. Mais son intérêt principal réside dans le MOT qui l’a élu comme domicile et où art et jardin se réunissent enfin.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs