Koishikawa Kôraku-en   小石川後楽園

Date de publication :
Le Koishikawa Koraku-en est le plus vieux jardin de Tokyo.

Le Koishikawa Koraku-en est le plus vieux jardin de Tokyo.

D'après la loi japonaise, le koishikawa Koraku-en est un « lieu remarquable par la beauté des paysages » ainsi qu'un « site historique remarquable ».

D'après la loi japonaise, le koishikawa Koraku-en est un « lieu remarquable par la beauté des paysages » ainsi qu'un « site historique remarquable ».

Promenade au cœur du zen

Dans l’arrondissement de Bunkyo, le Koishikawa Kôraku-en se parcourt comme l’un des plus beaux jardins de Tokyo et surtout le plus ancien. La floraison des prunus, des cerisiers puis des glycines enchante les promeneurs.

Des cerisiers aux érables, la symbiose s’opère entre étangs, bosquets et plantations, se perpétuant au gré des saisons. Si sa superficie n’est plus que de sept hectares aujourd'hui à cause des vagues d’urbanisation de Tokyo, le jardin n’en demeure pas moins l’un des plus beaux espaces de verdure de la capitale. Il arbore les titres de « lieu remarquable par la beauté des paysages » et de « site historique remarquable », attribué par la loi nationale de protection des biens naturels. Résonne aussi l’attribut de Koraku-ên, « lieu de la réjouissance ultérieure », choisi par MITSUKUNI Mito (1628-1701), l’un des créateurs du site. Aidé d’un réfugié chinois de la dynastie Ming, il fit du jardin un merveilleux contraste entre traditions sinisante et nippone.

Les reproductions miniatures rendent l’écrin encore plus harmonieux. Voir notamment l’Onsensui, lac central qui représente le lac Biwa, ou le Tsutenkyo, réplique d’un pont surplombant une gorge près de Kyoto.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs