Kosoan, la maison de thé traditionnelle japonaise au cœur de Tokyo

Date de publication :
Kosoan, la maison de thé traditionnelle de Jiyugaoka

Kosoan, la maison de thé traditionnelle de Jiyugaoka

Qui a dit que les maisons de thé traditionnelles ne se trouvaient qu’à Kyoto ?

Située à deux pas des gondoles de Tokyo, dans le quartier de Jiyugaoka, Kosoan est une petite maison de thé traditionnelle tout à fait charmante. Avec son jardin zen et son architecture de bois, elle offre une alternative reposante et pittoresque aux cafés branchés des alentours de Meguro. Une alternative qui séduit essentiellement aujourd’hui les jeunes femmes du quartier, qui y viennent pour papoter tout en profitant de la vue et des succulents desserts traditionnels que propose la maison.

Kosoan est une toute petite maison de thé perdue en plein Tokyo

Kosoan est une toute petite maison de thé perdue en plein Tokyo

Plongez dans un Tokyo ancien, presque oublié

Agrémenté d’un petit jardin traditionnel où les érables rougissent en automne, Kosoan est un ovni dans le quartier de Jiyugakoa.

Bien loin des cafés branchés des environs, la maison de thé a en effet misé sur un style très traditionnel ! Un parti pris qui fait son petit effet, puisque l’établissement semble tout droit sorti d’un livre d’images du siècle dernier.

Composées de trois salles tatami, la maison de thé ravira alors sûrement les voyageurs partis à la recherche d’un Japon oublié. Portes shoji et pièces ouvertes sur le jardin, shamisen au mur et kokeshi sur les meubles de bois, la décoration du lieu- un brin cliché- transporte facilement la clientèle du café dans le Tokyo d’avant-guerre.

Un Tokyo paisible à mille lieu du brouhaha contemporain, qui fait ainsi de Kosoan l’endroit propice pour se détendre autour d’une bonne tasse de thé lorsqu’on est de passage sur la capitale japonaise.

Les salles donnent sur le jardin

Les salles donnent sur le jardin

Une carte traditionnelle qui change au fil des saisons

Si la maison de thé vaut à elle-seule le détour, ce sont surtout pour ses pâtisseries que les jeunes femmes du quartier se pressent tous les après-midis. Des pâtisseries bien évidemment traditionnelles, qui ravissent à la fois le palais et les yeux.

Anmitsu (pâte de haricot rouge accompagnée de fruits frais, de cubes de gelée d’agar et de glace vanille), gâteaux de riz, et Tokoroden (nouilles à base de gelée d’agar qu’on trempe dans du sirop de sucre brun), les desserts présents sur la carte de Kosoan ont tous une petite particularité. Et pour cause ! Préparés avec des produits de saison, leurs apparences et leurs saveurs changent en fonction du calendrier !

Une règle esthétique typiquement japonaise que suit également la décoration du salon de thé, qui vient ainsi se marier avec les tons, tantôt chauds tantôt froids, que renvoient les arbres du jardin.

Afin de palier aux notes sucrées de sa carte, Kosoan a pour habitude d’accompagner ses desserts de thé noir. Un thé qu’il est d’ailleurs possible d’échanger contre l’une des nombreuses boissons que propose également la maison, à l’image du matcha qui se décline ici sous toutes ses formes.

Qu’il soit servi chaud ou froid, en latte ou en cappuccino, le matcha est véritablement la star de l’établissement ! Pas de panique cependant si vous n’en êtes pas fan : Kosoan propose aussi des cafés, des latte à la fraise, et même du amazake lorsque le temps s’y prête (saké sucré qu’on sert habituellement chaud en hiver).

Anmitsu à Kosoan

Anmitsu à Kosoan

Une des salles du salon de thé

Une des salles du salon de thé

Le jardin de Kosoan

Le jardin de Kosoan

Le matcha, le roi de la maison de thé

Le matcha, le roi de la maison de thé

Charmante et appétissante, la petite maison de thé traditionnelle de Jiyugaoka est donc l’endroit idéal pour s’accorder une pause douceur en plein cœur de Tokyo. Une pause qui ne vous reviendra d’ailleurs pas si chère que cela, puisque les prix affichés sont généralement compris entre 550 et 950 yens (entre 4,48 et 7,79 euros).

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs