La gare de Shin-Okubo   新大久保駅

Date de publication :
Gare de Shin-Okubo

La gare JR de Shin-Okubo

Gare de Shin-Okubo

Les quais de la gare

Gare de Shin-Okubo

Un train de la Yamanote passe au-dessus de la rue Shin-Okubo

Au cœur du quartier coréen

La petite gare de Shin-Okubo, bien moins connue que sa grande sœur Shinjuku toute proche, dessert le célèbre quartier coréen de Tokyo. Très bien située sur la Yamanote, elle permet de découvrir un autre univers de la capitale.

La gare de Shin-Okubo

La station de Shin-Okubo est placée entre la gare de Shinjuku et celle de Takadanobaba sur la célèbre ligne Yamanote, ligne circulaire desservant les grands quartiers de Tokyo. Si Shinjuku peut être perçue comme le cœur de Tokyo, et Takadanobaba un tranquille quartier étudiant, Shin-Okubo incarne elle le quartier coréen. Il s'agit d'un concept assez rare au Japon et à Tokyo : les quartiers ethniques sont peu courants, ainsi ce "Korea town" fait figure d'exception dans une capitale très "japonaise".

La station fut inaugurée le 15 novembre 1914 et accueille aujourd'hui plus de 45 000 visiteurs par jour. La gare ne possède qu'une seule sortie, donnant directement sur la rue Shin-Okubo : impossible donc de se tromper. 

Seuls deux quais (numéro 1, direction Ikebukuro et Ueno, et numéro 2, direction Shinjuku et Shibuya) sont installés dans cette petite station où vous ne risquez pas de vous perdre. Elle est une des deux seules stations de la Yamanote, avec Mejiro, à ne pas proposer de connexion directe avec une autre ligne. Cependant, la ligne Chuo ainsi que la ligne Chuo-Sobu sont accessibles facilement via une station nommée "Okubo", qui se trouve sur la même artère à 300 mètres de là.

Le quartier de Shin-Okubo est idéalement placé sur la Yamanote et est même accessible directement à pied depuis Shinjuku. Le quartier rouge de Kabukicho se trouve ainsi à seulement 1 km. 

Gare de Shin-Okubo

La rue principale de Shin-Okubo

Impossible d'aller à Okubo et d'éviter le phénomène K-pop, la pop coréenne.

Impossible d'aller à Okubo et d'éviter le phénomène K-pop, la pop coréenne.

Les richesses du quartier coréen

En sortant de la gare, il suffit de partir tout de suite sur la droite en passant sous les voies de la Yamanote. Vous arriverez ainsi directement sur la grande rue, Shin-Okubo Dori, qui dessert le quartier. Restaurants, salles d'arcade, magasins de cosmétiques et boutiques de K-pop y sont légion. 

Le quartier a commencé à se développer dans les années 80, avec l'arrivée d'émigrés coréen, et l'ouverture d'épiceries coréennes.

La rue principale possède un charme unique, avec ses enseignes de magasins colorées écrites en coréen et ses lampadaires vert à l'européenne.

En vous promenant sur les trottoirs bondés, vous entendrez des flots de K-pop et sentirez les effluves alléchants des stands de street food. En effet, c'est bien le quartier idéal pour "voyager" en dehors de l'archipel japonais le temps de quelques heures et découvrir un petit bout de Corée du Sud.

Après une partie dans un des nombreux game center ou pachinko, ne manquez pas de découvrir les boutiques qui pullulent dans le quartier : les adeptes trouveront leur bonheur sur tout ce qui touche à la pop coréenne et à ses boys bands. Les grandes et petites marques coréennes de cosmétiques et maquillage sont vendues dans des petites boutiques proposant un peu de tout, des faux ongles au shampoing aux algues. Vous y trouverez notamment les  fameux masques en tissu (imbibé de lotion et à poser sur le visage) dont raffolent les Japonaises et les Coréennes.

La gastronomie coréenne est bien représentée à Shin-Okubo : sur les différents stands présents dans la rue, vous pourrez goûter pour quelques centaines de yens à des hotteoks (pancakes coréens fourrés au miel, à la cannelle ou même au fromage), des hatogus (des brochettes de saucisses et fromage fris), ou encore déguster un bubble tea, une boisson à base de thé et de lait contenant des savoureuses billes de tapioca.

Après le shopping, le quartier regorge de bars et restaurants à moindre coût pour passer une bonne soirée. C'est l'occasion de découvrir des plats emblématiques tels que le kimchi, le bibimbap, mais aussi le barbecue coréen, le bulgogi. De nombreux restaurants proposent ainsi de faire griller soi-même des tranches de viande marinée (porc ou bœuf) sur un grill central. Avis aux gourmands !

Gare de Shin-Okubo

Un stand de street-food du quartier

Le barbecue coréen, kimbap, bulgogi ou encore bibimbap, toutes les merveilles que propose la cuisine coréenne se retrouvent à Shin-Okubo (Tokyo).

Le barbecue coréen, kimbap, bulgogi ou encore bibimbap, toutes les merveilles que propose la cuisine coréenne se retrouvent à Shin-Okubo (Tokyo).

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs