Le Bonobo-bar   ボノボバー

Date de publication :
La façade du Bonobo bar à Shibuya, le plus petit bar à cocktail de Tokyo.

La façade du Bonobo bar à Shibuya, le plus petit bar à cocktail de Tokyo.

De l'électro à la disco, de la techno à la musique de genre, on entend de tout au bar Bonobo de Shibuya.

De l'électro à la disco, de la techno à la musique de genre, on entend de tout au bar Bonobo de Shibuya.

Un cocon jazzy

Au coeur d'Harajuku, caché derrière un voilage de toile transparente et une lourde porte en bois, se niche le plus petit bar à cocktail de Tokyo.

Des fruits frais s'empilent dans de grands saladiers ou dansent librement le long du bar. Quelques hauts tabourets, quatre ou cinq, pas plus, et la musique du Bonobo, séparé par une porte du bar à cocktail, invite à passer de l’autre côté de minuit. Elle nous parvient par vagues, ce qui fait de ce petit bar bariolé l’endroit parfait pour débuter la soirée. Ici, le temps s'arrête. 

Vous buvez dans de grands verres colorés, vous vous régalez de la vue de tous ces fruits mixés sous vos yeux (800 yens ) et, quand vous vous sentez trop à l'étroit, il suffit de passer la porte et de pénétrer au Bonobo, mélange réussi entre une petite boite aux styles musicaux variant selon les nuits (de l'électro à la disco, de la techno à la musique de genre, le mix est toujours très réussi), et un bar proposant un coin plus calme. 

Tout aussi charmant, au 1er étage un espace tout en bois et en rondeur avec tapis moelleux (il faut enlever ses chaussures), petite bibliothèque où chacun peut feuilleter magazines anciens sur le rock ou sur l'art pop japonais ou encore se laisser porter par quelques dj amateurs venus tester le tourne-disques (sans grésillements!) mis à disposition. 

Quand il ne pleut pas, une terrasse grillagée vous permettra d'être au grand air et au vert (des plantes un peu partout !). De temps en temps, des barbecues et autres préparations de takoyaki (beignets de poulpe en forme de boulette) sont organisées sur la terrasse ainsi que des live au sous-sol et du live painting là où il reste encore un peu de place. 

Les boissons coûtent environ 600 yens (500 yens la bière, 600 yens le verre de vin, 700 yens le highball (mélange de whisky et de Ginger ale). Vous pouvez aussi grignoter des petites douceurs préparées dans la journée (cake et autres pâtisseries) mais attention, elles partent vite ! La faune, majoritairement japonaise, se compose à la fois de trentenaires excentriques et d’un meltingpot de jeunes (et de moins jeunes) gens venus apprécier la qualité musicale et l’atmosphère « relax » du Bonobo.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs

Je recommande

J'ai fréquenté ce bar quelques fois, ayant résidé à la guest house de Sendagaya. L'ambiance lougne est vraiment sympa, et la faune locale truculente vaut vraiment le déplacement. De bonnes rencontres en perspective!