Le quartier de Oji   王子

Date de publication :
Vue du quartier depuis le parc Asukayama

Vue du quartier depuis le parc Asukayama

Un coin de verdure méconnu au nord de Tokyo

Situé dans l'arrondissement de Kita, à tout juste 10 minutes de train de Ueno, Oji est un petit quartier assez mal connu des guides de voyage. Pourtant, ses sanctuaires Inari, le célèbre parc Asukayama et le dernier tramway de la capitale y attirent de nombreux Japonais chaque week-end lorsque les beaux jours reviennent. Découverte de ce petit coin de verdure caché au nord de Tokyo.

Oji Jinja

Oji Jinja

Un quartier sous la protection de la divinité Inari

Depuis l'ère Heian (794-1185), Oji abrite trois sanctuaires Shinto dédiés à la divinité Inari : un petit sanctuaire situé deux pas de la gare principale du quartier ; le Oji Jinja qui fait partie des dix sanctuaires choisis par l'empereur Meiji en 1868 pour constituer le pèlerinage de Tokyo Jissha ; et le célèbre Oji Inari Jinja qui accueille chaque année le festival des renards le 31 décembre.

Événement majeur de l'arrondissement de Kita, le Inari Matsuri attire chaque année de nombreux curieux. Défilé en musique aux couleurs de la divinité renarde, prières au sanctuaire pour le nouvel an, et dégustation de plats traditionnels, le festival de Oji apporte un brin de magie aux fêtes d'hiver ! Un joli moyen de clôturer l'année en beauté, qui offre également l'opportunité de découvrir (ou de redécouvrir) les petits autels cachés entre les roches et la verdure qui bordent le sanctuaire principal.

Le sanctuaire Oji Inari Jinja

Le sanctuaire Oji Inari Jinja

Le sanctuaire abrite tout un tas de petits autels cachés

Le sanctuaire abrite tout un tas de petits autels cachés

Le festival Inari de Oji

Le festival Inari de Oji

Un coin de verdure au nord de la capitale

Lorsqu'on est amené à énumérer les coins de verdure qui se cachent à Tokyo, on pense tout de suite aux quartiers de Ueno ou de Yoyogi. Pourtant, Oji est également très prisé des amateurs de parcs et de jardins. Et notamment lorsque le printemps arrive, puisqu'il dispose de l'un des plus beaux parcs à cerisiers de la capitale : le parc Asukayama.

Incontournable lors de Hanami, le parc Asukayama abrite plusieurs dizaines de cerisiers qui se teintent de rose dès la fin du mois de mars. Un cadre bucolique qui attire chaque année de plus en plus de visiteurs, et qui anime les allées déjà très populaires du parc.

En effet, le parc Asukayama est fréquenté toute l'année. Entre son musée du papier, le jardin d'enfants qu'il cache, et sa mystérieuse place jonchée de cascades, le parc est particulièrement apprécié des familles. Ajoutez à cela son monorail qui remporte beaucoup de succès auprès des enfants, et vous obtenez l'un des parcs les plus cotés du nord de Tokyo !

Le parc Asukayama sous les cerisiers en fleurs

Le parc Asukayama sous les cerisiers en fleurs

Les cascades du parc Asukayama

Les cascades du parc Asukayama

Le parc Asukayama

Le parc Asukayama

Le monorail du parc Asukayama

Le monorail du parc Asukayama

Si vous êtes plutôt balade en solitaire, le parc Otonashi Shinsui situé à quelques minutes de Asukayama sera peut-être plus à votre goût. Immortalisé par Hiroshige sur l'une des estampes des "Cents vues d'Edo", le moulin de Otonashi Shinsui inspire encore les artistes locaux qui viennent régulièrement le dessiner au bord de la rivière qui traverse le parc. Ce dernier débouche d'ailleurs sur le sanctuaire Oji Jinja, au cas où vous voudriez faire une pierre deux coups.

Le moulin de Oji a inspiré l'estampiste Hiroshige

Le moulin de Oji a inspiré l'estampiste Hiroshige

Un musée ferroviaire en plein air

Au-delà des sanctuaires et des parcs, le quartier de Oji est également célèbre pour ses transports d'antan.

À Asukayama, vous pourrez notamment admirer deux merveilles perdues au beau milieu du jardin d'enfants : une locomotive qui était en circulation de 1936 à 1945, et un petit tram des années 1960 qui reliait le sud de Tokyo à la préfecture de Saitama. Deux attractions que les curieux viennent généralement voir à Oji... en tramway !

Locomotive des années 1930

Locomotive des années 1930

En effet, le quartier est desservi par le dernier tram encore en activité sur la capitale : le Tokyo Sakura Tram. Reliant l'arrondissement d'Arakawa à celui de Shinjuku, le dernier tramway de Tokyo offre un véritable voyage dans le temps à ses passagers puisqu'il passe par les nombreux petits quartiers de la ville qui ont été préservés des ravages de la Seconde Guerre mondiale. Amateurs d'insolite, Oji est donc fait pour vous !

La ligne Toden-Arakawa à Oji

La ligne Toden-Arakawa à Oji

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs