Ikebukuro Life Safety Learning Center   池袋防災館

Date de publication :
bosaikan

Le Life Safety Center d'Ikebukuro.

Séisme

Le fameux simulateur de séismes !

Tester les catastrophes naturelles en toute sécurité !

Le Japon est un pays sujet aux séismes et au premier abord, ce n'est pas très rassurant. Cependant, rappelons que la grande majorité des séismes passe totalement inaperçu ! Pour autant, vous n'êtes pas à l'aise ? Un passage au Bosaikan d'Ikebukuro s'impose alors.

Le Life Safety Learning Center ou bosaikan en version originale, est un centre de prévention des risques et de premiers secours, situé à Ikebukuro, dans Tokyo. Vous y apprendrez tous les bons réflexes à avoir en cas de catastrophes naturelles diverses et variées dans la bonne humeur et en totale sécurité, le centre étant géré par les pompiers. Plusieurs visites de deux heures sont organisées tout au long de la journée : la première démarre à 9h30 et la dernière est lancée à 15h. Pas la peine de réserver, mais soyez à l’heure : si le groupe est déjà parti et qu’il est complet, vous serez obligé d’attendre la prochaine visite. Outre l'aspect informatif, vous pourrez participer à plusieurs activités ludiques liées aux catastrophes naturelles : 

  • Un simulateur de fumée : il se déclenche dans une pièce et un couloir dont vous devez vous échapper le plus vite possible.
  • Un simulateur d’extinction d’incendie : un vrai extincteur est rempli d’eau et vous devez éteindre un feu projeté sur un écran. Les salles de jeux d’arcade nippones ne sont pas loin !
  • Un entrainement aux premiers soins : sur un mannequin, bien évidemment.
Vous voilà fin prêt(e) !

Le simulateur de séisme

Le séisme reste la catastrophe la plus redoutée et malheureusement la plus courante au Japon. Le Life Security Learning Center a tout prévu pour que vous ressortiez en étant le plus rassuré possible : la partie dédiée aux séismes est la plus complète et la plus importante. D'abord, plusieurs films documentaires sur les séismes de 1923 et 2011, les plus importants que le pays ait connu, sont projetés. Ces vidéos rappellent l'importance historique de ces séismes, mais aussi leurs conséquences. Ces vidéos sont en japonais, mais des sous-titres anglais sont disponibles. Les autres vidéos qui rythment la visite n'ont pas de sous-titres mais elles utilisent des personnages de mangas et ne sont finalement pas si difficiles à comprendre. Le véritable clou de la visite reste le simulateur de séisme. Il est d’ailleurs possible de ne faire que cette activité, en dehors de la visite guidée complète. Il s'agit d'une plateforme posée sur des vérins, sur laquelle vous pouvez monter (quatre personnes maximum). Vous pouvez sélectionner le séisme que vous souhaitez tester : celui du Kanto en 1923, de Kobe en 2005, ou Tohoku en 2011. L’objectif est de vous faire vivre le séisme en conditions réelles afin que vous acquériez les bons réflexes en cas de vraie catastrophe : le plus important étant de se réfugier sous une table et s’accrocher à l’un des pieds. Les enfants de plus de trois ans peuvent aussi entrer dans le simulateur, mais ce dernier peut être assez impressionnant, donc prenez garde. 

Après cette après-midi où vous aurez appris à combattre les incendies et à survivre aux séismes (et ce en toute gratuité !), n'hésitez pas à opter pour une promenade plus calme afin de découvrir les trésors du quartier d'Ikebukuro. 

À lire : Yurekuru Call, l'application qui prévient des séismes

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs