La mairie de Tôkyô   東京都庁舎

Date de publication :
L'observatoire de la mairie de Tokyo

L'observatoire de la mairie de Tokyo

Vue depuis la mairie de Tokyo

Vue depuis la mairie de Tokyo.

La mairie de Tokyo

La mairie de Tokyo et son apparence de cathédrale gothique.

Tôkyô Metropolitan Government Building

L’Empire State Building est à New York ce que la Tour Eiffel est à Paris. Mais qu’en est-il de la ville de Tôkyô ? Quel bâtiment fait réellement l’identité de la capitale japonaise ? 

En tant que « ville-monde », Tokyo se doit de posséder un monument reconnaissable par tous. La Tour de Tôkyô, ou plus récemment la Tôkyô Sky Tree et ses 634 mètres, remplissent plus ou moins ce critère. Toutefois, un autre candidat sérieux peut également prétendre à ce titre : la mairie de Tôkyô.

Une immense cathédrale au pays du shintô ?

La Mairie de Tôkyô – plus connue sous le nom de Tôkyô Metropolitan Government Building – est située dans le quartier des affaires de Shinjuku, à l’ouest de la gare. Dans cette forêt de gratte-ciels, celle-ci se démarque de ses consœurs par sa forme atypique. En effet, sa façade aux deux tours élancées vers les cieux évoque l’architecture gothique de nos cathédrales. Ne manquent plus que la présence de gargouilles. 

Mais sa particularité physique ne s’arrête pas à l’élégance de ses formes. Avec ses 243 mètres de haut, la mairie de Tôkyô est également l’un des bâtiments les plus hauts de la capitale nipponne (le plus haut jusqu’en 2006).

Un site d’observation privilégié

Si la mairie a pour rôle premier de gérer administrativement la préfecture de Tôkyô, elle éveille également l’intérêt du visiteur par la présence de ses deux observatoires panoramiques situés chacun au sommet des tours de l’immeuble. Accessible gratuitement au public, un ascenseur spécial nous mène au 45e étage en 55 secondes. A une hauteur de 202 mètres, la vue y est splendide. Nous observons à nos pieds le parc Shinjuku Gyôen. Au loin, c’est toute la mégalopole qui s’étend sous nos yeux. Par temps dégagé, Fuji-san nous fait même l’honneur de son apparition. 

Construit entre et 1988 et 1990, c’est l’architecte Kenzo Tange qui eut le privilège de superviser la construction du “Tôkyô Metropolitan”. La nouvelle mairie remplaça alors le précèdent hôtel de ville bâti en 1957 et situé à Yûrakuchô non loin de Ginza et qui avait pour architecte un certain… Kenzo Tange !

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs