La mairie de Tokyo, l'observatoire des tours jumelles de Shinjuku   東京都庁舎

Date de publication :
L'observatoire de la mairie de Tokyo

L'observatoire de la mairie de Tokyo

Vue depuis la mairie de Tokyo

Vue depuis la mairie de Tokyo.

La mairie de Tokyo

La mairie de Tokyo et son apparence de cathédrale gothique.

Un des plus beaux observatoires de Tokyo : le siège du gouvernement métropolitain de Shinjuku

L’Empire State Building est à New York ce que la Tour Eiffel est à Paris. Mais qu’en est-il de la ville de Tokyo ? Quel bâtiment fait réellement l’identité de la capitale japonaise ? L'immense building qui abrite le gouvernement métropolitain de Tokyo fait partie des emblèmes de la capitale nippone. En plus d'une architecture gigantesque et unique, la mairie de Tokyo offre une magnifique vue sur toute la capitale.

Mairie de Tokyo

Le bâtiment-cathédrale de la mairie de Tokyo

En tant que "ville-monde", Tokyo se doit de posséder un monument reconnaissable par tous. La Tour de Tokyo, ou plus récemment la Tokyo Sky Tree et ses 634 mètres, remplissent ce critère la grande majorité du temps. Toutefois, un autre candidat sérieux, peut-être moins connu en Europe, peut également prétendre à ce titre : la mairie de Tokyo.


Le bâtiment de la mairie de Tokyo

La Mairie de Tokyo, qui est en fait plus spécifiquement le siège du gouvernement métropolitain de Tokyo, est située dans le quartier des affaires de Shinjuku, à l’ouest de la gare la plus fréquentée au monde. Dans cette forêt de gratte-ciels, celle-ci se démarque de ses consœurs par sa forme plutôt atypique. En effet, sa façade aux deux tours élancées vers les cieux évoque l’architecture gothique de nos cathédrales. Ne manquerait plus que la présence de gargouilles....

Mais sa particularité physique ne s’arrête pas à l’élégance de ses formes. Avec ses 243 mètres de haut, la mairie de Tokyo est également l’un des bâtiments les plus hauts de la capitale nipponne (le plus haut jusqu’en 2006). Il fut bâti entre 1988 et 1990 et entièrement pensé par l'architecte Kenzô Tange, à qui l'on doit un certain nombre de constructions à Tokyo, tels que le gymnase olympique de Yoyogi, ou encore la très moderne cathédrale Sainte-Marie. D'ailleurs, c'est aussi à Kenzô Tange que l'on doit le bâtiment "Grand Ecran" à Place d'Italie (Italie 2) dans le 13ème arrondissement de Paris.

Compris dans le complexe, un autre bâtiment abrite l'Assemblée de Tokyo et s'inspire, avec sa forme incurvée, des deux galeries de la basilique Saint-Pierre au Vatican.


Les observatoires de la mairie de Tokyo : la plus belle vue de Tokyo !

Si la mairie a pour rôle premier de gérer administrativement la préfecture de Tokyo, et abrite donc essentiellement des bureaux au sein de ses 51 étages, elle éveille également l’intérêt du visiteur par la présence de ses deux observatoires panoramiques situés chacun au sommet des tours de l’immeuble.

Ces observatoires sont très prisés des touristes car ils sont accessibles gratuitement, grâce à un ascenseur spécial qui mène au 45ème étage en 55 secondes. À une hauteur de 202 mètres, la vue y est splendide, et permet de mieux se rendre compte du gigantisme de Tokyo, parfois difficile à apprécier lorsque l'on est au sol. Au loin, c’est toute la mégalopole qui s’étend sous nos yeux. Les vues les plus intéressantes sont vers l'est et le sud : on aperçoit ainsi la silhouette élancée de la Tour NTT DoCoMo, ou encore le parc du Meiji-jingu. Par temps dégagé, le mont Fuji nous fait même l’honneur de son apparition...

Mairie de Tokyo

Vue sur Tokyo depuis l'observatoire de la mairie

Mairie de Tokyo

Vue vers le sud, avec le parc Meiji Jingu

Mairie de Tokyo

La mairie de Tokyo vue d'en bas

Il est possible de se rendre à l'observatoire de la mairie pour admirer le premier lever de soleil de l'année (hatsuhinode), le 1er janvier, comme ont pour habitude de le faire les Japonais. Ainsi, l'observatoire sud ouvre ses portes dès 5h30 à seulement 600 personnes tirées au sort.

Pour participer au tirage au sort, il faudra procéder de la même façon que pour une visite au temple des mousses de Kyoto, à savoir envoyer une carte postale avec bon de retour (ofuku hagaki) à l'adresse de la mairie.

Sur la carte postale d'envoi, il vous faudra écrire "Observation Room" de préférence également en japonais (展望室 ou てんぼうしつ). Inscrivez ensuite votre nom (en français et en katakana), puis votre adresse, votre numéro de téléphone et le nombre de personnes de votre groupe (quatre maximum).

Cette carte doit être envoyée avant le 8 décembre. Si vous êtes tiré au sort, vous recevrez alors en retour la deuxième partie de votre carte postale.

Pour aller plus loin, les plus beaux observatoires de Tokyo :

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs