Top 5 des mascottes de la Yamanote

Date de publication :
Hachiko, une des mascottes de la Yamanote

Hachiko, une des mascottes de la Yamanote

Des animaux et des dieux

Avec ses arrêts qui desservent de nombreux quartiers tous plus populaires les uns que les autres, la Yamanote est une ligne incontournable à Tokyo pour se déplacer. Mais c'est aussi un très bon moyen de transport pour partir à la rencontre des mascottes de la capitale, puisque la ligne accueille plusieurs figures familières très appréciées des Tokyoïtes.

1. Sugamon (Sugamo)

Sugamon est un petit canard blanc qui tire son nom du quartier dont il est la mascotte : Sugamo. En tant qu'effigie des lieux, on le retrouve alors un peu partout dans la Jizôdori, la rue marchande qui prolonge la gare. 

Sur les devantures des magasins, dans les boutiques de souvenirs du quartier, et même près du temple bouddhiste de Sugamo où il tient compagnie aux nombreuses statues de jizô (divinité affilée aux enfants) qui s'y trouvent, il est un véritable emblème pour les riverains. Et peut-être même plus, puisque le petit canard serait à l'origine d'une drôle de légende…

Sugamon, la mascotte du quartier de Sugamo

Sugamon, la mascotte du quartier de Sugamo

Les célèbres culottes rouges porte-bonheur de Sugamo

Les célèbres culottes rouges porte-bonheur de Sugamo

En effet, à l'entrée de la rue commerçante se trouve une petite cabane abritant… les fesses en peluche de Sugamon ! Un totem particulier qui aurait certaines ''vertus'', puisque quiconque les toucherait rencontrerait le Grand Amour dans l'année qui suit.

La légende ne dit pas s'il y a déjà eu des cas avérés de ''miracles'' dans le quartier, mais toujours est-il que de nombreuses personnes viennent chaque jour toucher les fesses du petit canard à pleines mains dans l'espoir de rencontrer la personne qui leur est destinée.

Célibataires en 2019, pourquoi ne pas venir tenter votre chance pour 2020 ?

Les ''fesses'' de Sugamon

Les ''fesses'' de Sugamon

Ikefukuro, la chouette de Ikebukuro

Ikefukuro, la chouette de Ikebukuro

2. Ikefukuro (Ikebukuro)

Depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale (1939-1945), les chouettes sont un symbole porte-bonheur dans le quartier qui abrite la deuxième gare la plus fréquentée de la capitale, Ikebukuro.

C'est pourquoi, vous y verrez de nombreuses statues à leur effigie si vous vous promenez dans les alentours !

Surnommées ''Ikefukuro'' (jeu de mots entre le nom de la gare Ikebukuro et le mot "fukurô" signifiant ''hibou'' en Japonais), les statues sont réparties un peu partout dans le quartier. Et notamment à la sortie nord de la gare, qui est depuis un fantastique lieu de rendez-vous.

3. Hachiko (Shibuya)

Hachiko est certainement la mascotte la plus populaire de la Yamanote.

Rendant hommage au chien Hachiko ayant attendu son maître à la sortie de la gare de Shibuya jusqu'à sa mort en 1935 après que ce dernier ne soit décédé d'une apoplexie à son travail dix ans plus tôt. La statue de Hachiko est un emblème incontournable du quartier depuis sa mise en place près de la station en 1934.

C'est aujourd'hui un spot cultisme que les voyageurs n'hésitent pas à prendre en photo lorsqu'ils passent à Shibuya, et où de nombreuses personnes se donnent chaque jour rendez-vous avant d'aller se promener dans les rues très animées du quartier.

Hachiko à Shibuya

Hachiko à Shibuya

4. La divinité Ebisu (Ebisu)

Dieux des pêcheurs, des commerçants, et de la prospérité, Ebisu fait partie des 7 divinités de la chance qu'on vient habituellement honorer au Nouvel-An. Couramment associée à la nourriture et à l'argent, il n'y a donc rien d'étonnant à ce que cette divinité ait donné son nom à l'un des quartiers les plus branchés de la Yamanote.

Très prisé en fin de soirée, le quartier de Ebisu rend en effet parfaitement hommage au dieu qui le protège. Les temples lui sont alors dédiés, tout comme ses rues commerçantes qui abritent bars, restaurants, et autres magasins dont la prospérité ne fait aucun doute sur l'origine divine de la protection dont ils bénéficient.

La divinité Ebisu dans le quartier qui porte son nom

La divinité Ebisu dans le quartier qui porte son nom

5. Le panda (Ueno)

Véritables stars du zoo où ils sont locataires depuis 2011, les pandas de Ueno sont devenus tout naturellement les mascottes du quartier. On les retrouve aussi bien dans les boutiques de souvenirs qu'en décoration sur les desserts des restaurants des alentours, et plusieurs statues à leur effigie sont disposées un peu partout dans les rues du quartier.

Les vrais pandas eux continuent de séduire des centaines de visiteurs par jour, et des événements leur rendant hommage sont même organisés tous les ans dans les commerces situés à proximité du zoo.

Les stars de Ueno

Les stars de Ueno

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs