Miraikan, le musée des sciences et de l'innovation   日本科学未来館

Date de publication :
Le gigantesque globe terrestre suspendu en l’air du Miraikan

Tsunagari, le gigantesque globe terrestre suspendu en l’air sur plusieurs niveaux du Miraikan.

Le Musée national des nouvelles sciences et de l’innovation (Miraikan), est un immense bâtiment où sont exposés les dernières découverte en robotique

Le Musée national des nouvelles sciences et de l’innovation (Miraikan), est un immense bâtiment où sont exposés les dernières découverte en robotique.

Retour vers le futur

La technologie japonaise dans tous ses états : robots, aventures spatiales et planétarium. Bienvenue dans l'avenir.

Le Musée national des nouvelles sciences et de l’innovation, de son petit nom Miraikan, est le temple de la technologie japonaise. Situé sur l’île artificielle d'Odaiba, cet immense bâtiment abrite le fleuron de la recherche nationale, particulièrement en matière de robotique.

Rencontre du 3e type

Chaque niveau est dédié à un aspect spécifique de la recherche et du développement. Au troisième étage, les robots mènent la danse et démontrent leur talent toutes les heures. Vous apercevrez notamment Asimo, le célèbre robot humanoïdeAu cinquième étage, il est possible de visiter une réplique de la station spatiale internationale afin de se faire une idée de la vie dans l’espace.

Le ciel et la terre

L'immanquable Tsunagari, un gigantesque globe terrestre suspendu en l’air sur plusieurs niveaux, s’anime le temps de montrer la concentration en CO2 de la planète ou la météo du jour. Le dôme « Gaia » projette quant à lui des vues du ciel et se transforme en planétarium.

De nombreuses activités sont organisées chaque jour dont beaucoup impliquent la participation du visiteur. Elles sont accessibles aux enfants dès l’âge de 4 ans.

Plusieurs restaurants sont installés aux différents niveaux du musée, dont le restaurant à vue panoramique « La Terre », au septième étage, ou le « café pour bébés », salle de relaxation pour parents avec enfants en bas âge au cinquième étage.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs