Mitama Matsuri   みたままつり

Date de publication :
Les vingt mille lueurs qui éclairent le sanctuaire Yasukuni-jinja à Tokyo donnent leur nom au Mitama Matsuri, le festival des lanternes.

Les vingt mille lueurs qui éclairent le sanctuaire Yasukuni-jinja à Tokyo donnent leur nom au Mitama Matsuri, le festival des lanternes.

A la mi-juillet, le Mitama Matsuri illumine et anime le paisible Yasukuni-jinja

A la mi-juillet, le Mitama Matsuri illumine et anime le paisible Yasukuni-jinja.

Fête d'une nuit d'été

Le soleil s’est couché, l’étouffante chaleur de l’été japonais s’est apaisée. Le Yasukuni-jinja s’illumine. Le Mitama Matsuri débute.

Tokyo s’anime sans relâche. Certains sont charmés par ces scènes de vie quotidienne à l’image du défilé perpétuel des piétons à Shibuya, la dégustation d’un okonomiyaki (galette japonaise) ou de la découverte du Sensôji, dans le quartier d’Asakusa.

Mais Tokyo brille aussi lors de festivals et d’événements exceptionnels à l’exemple du Mitama Matsuri, la fête des lanternes, qui doit son nom aux vingt mille lueurs qui éclairent le sanctuaire Yasukuni-jinja à la nuit tombée, est devenue une attraction pour les Tokyoïtes qui s’y rendent en famille ou entre amis. Car le but initial de ce festival reste bien celui d’une célébration symbolique : rendre hommage aux morts pour la patrie lors des guerres. Les Japonais visitent encore le sanctuaire pour retrouver le nom d’un aïeul défunt et honorer sa mémoire.

Illuminations

Le sanctuaire shinto Yasukuni-jinja est en temps normal un lieu de culte relativement calme. Mais à la mi-juillet– entre le 13 et le 17 environ – ses vingt mille lampions éclairant l’allée centrale sont l’occasion d’une promenade et d’achats de nourriture ou de bibelots, vendus sur de petits étals. Un événement riche en couleurs, exemple révélateur d’un Japon cultivant avec maestria le ici et maintenant sans s’affranchir du respect des ancêtres.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs