Mori Art Museum   森美術館

Date de publication :
La tour Mori, située au cœur de Roppongi, abrite le Mori Art Museum

La tour Mori, située au cœur de Roppongi, abrite le Mori Art Museum

L'architecture du Mori Art Musuem

L'architecture du Mori Art Musuem

La galerie d'art La galerie d'art contemporain du musée Mori transperse le conformisme et jette un regard nouveau sur l'art.du musée Mori transperse le conformisme et jette une regard nouveau sur l'art.

La galerie d'art contemporain du musée Mori transperse le conformisme et jette un regard nouveau sur l'art.

Un mandala extrait de l'exposition "The Universe and the Art"

Un mandala extrait de l'exposition "The Universe and Art"

L’art au sommet

Au cœur de Roppongi Hills, symbole d’une grandeur immobilière sans limite, entre boutiques et restaurants, le Mori Art Museum a induit un désir de culture sans précédent dans le quartier.

Perché au sommet de la tour du même nom, le Mori Art Museum, voulu par le magnat Minoru Mori, un puissant entrepreneur immobilier, tient un rôle majeur dans le renouveau de Roppongi. Dirigée pendant cinq ans par le Britannique David Elliot, qui a pris la tête du musée d’art moderne d’Istanbul, cette galerie d’art contemporain stigmatise les conformismes. Son successeur Nanjo Fumio maintient la ligne fondatrice : porter un autre regard sur l’art. En 2012, il initie, comme directeur et commissaire, Arab express, la première exposition d’artistes contemporains moyen-orientaux au Japon.

De Kusama à Sugimoto

Conscient qu’un musée sans collection n’est pas un musée, le Mori Art Museum a initié une politique d’acquisitions d’œuvres de jeunes artistes principalement asiatiques. Ici, à la différence des autres établissements culturels, les expositions ne sont pas organisées clefs en main par des grands titres de la presse nipponne (Asahi, Nikkei ou Yomiuri) qui affectionnent les valeurs sûres mais par les conservateurs eux-mêmes. Ainsi Yayoi Kusama, figure du pop’art et de l’art environnemental, égérie de l’avant-garde new-yorkaise puis à Paris avec Yves Klein, et le photographe conceptuel Hiroshi Sugimoto, ont créé l’événement. Une approche transversale et une politique d’ouverture hissent ce musée très haut, le plaçant ainsi sur le pinacle des institutions culturelles internationales.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs