Nakagin Capsule Tower   中銀カプセルタワー

Date de publication :
Une capsule de la tour

Une capsule de la tour

Nakagin Capsule Tower

Nakagin Capsule Tower

L'intérieur d'une capsule

L'intérieur d'une capsule

L'origine des hôtels capsules

Au sud du très chic quartier de Ginza, près de Shinbashi, se trouve un bâtiment qui se démarque dans le paysage de gratte ciel tokyoïte, le Nakagin Capsule Tower. C'est l'œuvre d'un grand architecte japonais, Kisho Kurokawa, également fondateur du mouvement métaboliste.

Projet architectural moderne

Kisho Kurokawa (1934-2007) fut l'un des architectes pionniers du mouvement métaboliste. Celui-ci critique les lois traditionnelles et prône la transformation fonctionnelle des villes futuristes, amenées à s'étendre infiniment. La tour Nakagin Capsule est la première conception notable de Kurokawa et fut construite en 1972. 

À deux tours en béton armé de 13 étages viennent se fixer 140 capsules en préfabriqué de 9m2 environ. L'eau et l'électricité passent par ces deux tours avant d'être distribuées dans chaque capsule. Les modules peuvent être combinés afin de créer des espaces de vie plus grands. Le bâtiment peut ainsi s'adapter à l'évolution constante de la société et le Japon en avait bien besoin après son impressionnante période de croissance suivant la Seconde Guerre mondiale.

Ce projet fut les prémices du tout premier hôtel capsule également créé par Kurokawa quelques années plus tard à Osaka. Après ces projets, le grand architecte a notamment réalisé plusieurs musées tels que le Musée d'art contemporain de Hiroshima ou encore le Centre National d'art de Tokyo.

Lire : Les hôtels capsules

Dortoir déserté

Shinbashi étant un des plus gros quartiers d'affaires de la capitale, les capsules de la tour Nakagin à louer ou à vendre étaient destinées aux employés des entreprises alentour. Ainsi ils n'avaient pas à traverser la ville (voire la région) pour rentrer chez eux le soir. Les heures supplémentaires étant monnaie courante au Japon, surtout à cette époque de bulle spéculative financière, les salariés restaient souvent jusqu'à plus de minuit, quand les trains ne circulent déjà plus. Aussi, ils devaient revenir très tôt au travail et n'avaient pas assez de temps pour rentrer dormir chez eux. Les capsules servaient donc de dortoir pour les travailleurs épuisés.

Cependant, cela n'a pas vraiment fonctionné et les propriétaires de capsules les ont vite abandonnées. Leur état se dégradait vite et l'entretien coûtait trop cher. Ils ont donc attendu qu'un promoteur rachète le terrain pour y construire un building qui aurait plus sa place dans le décor du quartier chic aux buildings modernes. Même les habitants des immeubles voisins sont en faveur de la déconstruction de ce monument architectural. L'avenir de la tour s'est assombri en 2007 au décès de son créateur, mais des passionnés rachètent petit à petit les capsules pour continuer à faire vivre la Nakagin Capsule Tower.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs