Narita Taiko Matsuri   成田太鼓祭

Date de publication :
Les joueurs de Taiko au Narita Taiko Matsuri.

Les joueurs de Taiko au Narita Taiko Matsuri.

Des joueuses de taiko au Narita Taiko Festival.

Des joueuses de taiko au Narita Taiko Festival.

Diverses strates de joueurs de taiko au Narita Taiko Festival.

Diverses strates de joueurs de taiko au Narita Taiko Festival.

Une performance de taiko au Narita Taiko Matsuri.

Une performance de taiko au Narita Taiko Matsuri.

À l’unisson du tambour !

Au printemps dans la ville de Narita résonne un bruit sourd. Ce ne sont pas les réacteurs des avions de l’aéroport tout proches mais bien des centaines de tambours japonais, les taiko ! Voilà une parfaite ambiance festive dans un décor de cerisiers en fleur.

Vous l’aurez vite compris, il n’y a pas que l’aéroport international à Narita

Le Narita Taiko Matsuri est l’un des plus grands festivals de tambour japonais, 50 groupes et plus que 1500 joueurs et danseurs traditionnels se réunissent autour du temple Narita-san pour deux jours de festivités chaque année au début avril.

Le taiko, kézako ?

Ce sont des groupes aussi bien d’amateurs que de professionnels qui se retrouvent au Narita Taiko Matsuri. Au japon, en général, chaque ville ou chaque quartier a son association de taiko. Ces clubs sont souvent ceux des collèges et lycées qui pratiquent cet instrument traditionnel. 


Le taiko existait déjà au Japon à l’époque de Jômon (-131 /- 4) comme l'ont montré des fouilles archéologiques. À l’époque de Sengoku (1467-1591), le taiko est utilisé pour encourager les soldats durant les combats, on dit alors que les battements du cœur se synchronisent avec le rythme du tambour pour décupler la force des guerriers. 

L'usage du taiko est fortement lié avec la religion bouddhiste qui était utilisé lors des cérémonies. N’oublions pas non plus qu’il accompagne souvent le théâtre Nô et le Kabuki mais aussi les combats de sumo : pendant chaque tournoi, on en entend au début et à la fin de la journée.

Résonance intérieure

Le Narita Taiko Matsuri commence dès dix heures du matin, devant le bâtiment principal du temple Narita-san, plus de 800 joueurs sont réunis pour jouer ensemble du grand tambour de deux mètres de haut au plus petit qui tient dans la main. Il y a même des groupes venus de pays étrangers, invités pour l’occasion. 

Un morceau a été créé pour le matsuri et s'appelle Prière pour la paix. C’est un moment solennel, dès la première seconde le son des centaines de taiko s’élève dans l’air, vibre incroyablement et résonne dans tout votre être.

La fête continue ensuite et se déroule ensuite dans la rue, depuis la gare de JR Narita, sur les 800 mètres de cette rue commerçante qui mène à la porte du temple, les joueurs de taiko défilent en coeur. 

Dans la rue, plusieurs scènes sont installées et chaque petit groupe montre son talent lors de mini-concerts. Au soleil couchant, retour au temple pour un grand concert en plein air à la lumière des torches. Les professionnels donnent là une performance.
La pratique du taiko est un travail physique exigeant, comme l’esprit des arts martiaux et les joueurs suivent un entraînements digne des olympiens.

Le deuxième jour, c’est le même programme pour la matinée mais l’après-midi votre patience sera récompensée par la grande parade de tous les participants dans la longue rue commerçante.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs