Nippon Budokan   日本武道館

Date de publication :
L'entrée du Nippon Budokan

L'entrée du Nippon Budokan

Championnats de kendo au Nippon Budokan

Championnats de kendo au Nippon Budokan.

Dojo national

Une arène vénérée autant par les amateurs d’arts martiaux que par les férus de rock, c’est possible ? Oui, et c’est à Tôkyô qu’elle se situe !

Petit retour historique

C’est au cœur de Tôkyô, dans le parc de Kitanomaru, situé entre le palais impérial et le controversé temple Yasukuni, que l’on trouve le Nippon Budokan.
Pensé par l’architecte Mamoru Yamada, le bâtiment en impose avec ses 42 mètres de hauteur. Le coût de la construction a été évalué à 5,6 millions de dollars. Il fut construit à l’origine pour accueillir les compétions de judo à l’occasion des Jeux Olympiques de 1964. Celui-ci peut accueillir près de 15 000 personnes.
Monsieur Yamada a pris pour modèle le bâtiment Yumedono (littéralement « Hall des rêves ») du Hôryû-ji, un complexe bouddhiste situé dans la très ancienne capitale Nara, près de Kyôto. Ce « Hall des rêves », à la structure octogonale, conserve une statue bouddhiste de grande valeur historique et spirituelle (Yumedono Kannon), qui n’est dévoilée au public que lors d’évènements exceptionnels. Le Nippon Budokan, quant à lui, possède deux trésors qu’il présente tout le long de l’année !

Premier trésor : l’art martial

Le Nippon Budokan a avant tout été construit pour les compétitions d’arts martiaux. D’ailleurs, budô (武道) veut dire littéralement « art martial » tandis que kan (館) peut être traduit par « établissement ».
Ainsi, judo, karate, kendo, aikido, kyûdô (tir à l’arc) et naginata (combat de longues « lames » flexibles en bambou) y sont fortement représentés. Il nous est même possible d’apprécier dans l’enceinte des tournois de shôrinji kenpô, un art martial imprégné de spiritualité qui aurait été exporté par le maître Indien Bodhidharma lui-même (Daruma en japonais) !
Outre les arts martiaux traditionnels, on retrouve également des compétitions de catchs organisées par la fédération de catch japonaise, la Pro Wrestling Noah. Derniers sports en date à avoir poussé les portes du Budokan : le kick-boxing et le K-1 ; on s’éloigne des traditions tout en montant en violence… Le Nippon Budokan a été désigné pour accueillir les épreuves de judo aux Jeux Olympiques de 2020, 56 ans après ceux de 1964 ! Belle carrière.

Second trésor : une salle de concert mythique

Du 30 juin au 2 juillet 1966, Les Beatles ont joué au Nippon Budokan et ont ainsi inauguré une tradition de représentations musicales, ininterrompues jusqu’à nos jours. Clapton dans les 70’s, Sinatra dans les 80’s, Diana Ross dans les 90’s… L’arène gagna au fil du temps une popularité certaine et deviendra une étape incontournable dans la tournée mondiale des stars.

Un petit frère au nord de la ville

Le saviez-vous ? Il existe également le Tokyo Budokan (東京武道館) situé au nord de la capitale, dans l’arrondissement de Adachi-ku. Bien moins imposant mais l’architecture reste très intéressante. Seuls les évènements d’arts martiaux y sont donnés, pas de concerts ici. Les tournois de lycéens et étudiants se déroulent souvent en ce lieu.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs