Le quartier Omoide Yokocho et ses izakaya   思い出横丁

Date de publication :
Omoide Yokochô, Shinjuku

Omoide Yokochô, Shinjuku

Ruelle et restaurants de yakitori dans Omoide Yokochô, Shinjuku

Ruelle et restaurants de yakitori dans Omoide Yokochô, Shinjuku

L'entrée d'un izakaya à Omoide Yokochô, Shinjuku

L'entrée d'un izakaya à Omoide Yokochô, Shinjuku

L’allée des souvenirs

À Shinjuku, au cœur de Tokyo mais loin de l’image d’un Japon high-tech, propre et ordonné, les ruelles et gargotes d’Omoide Yokochô attirent de plus en plus de visiteurs à la recherche d’un Japon moins aseptisé.

Ici, au quartier Omoide Yokochô, on joue des coudes aux comptoirs, on boit des chopes de bière dans les volutes de fumée des yakitori (brochettes de poulet) grillés juste sous le nez des clients, et on s’égosille aux tables des izakaya

Le temps d'après-guerre

À quelques pas de la gare de Shinjuku, Omoide Yokochô  ("l’allée des souvenirs") a été baptisée ainsi parce que ses ruelles étroites et leurs minuscules échoppes rappellent le Japon de l’après-guerre, quand le quartier de Shinjuku, entièrement détruit en 1945 par les bombardements américains, se reconstruisait tant bien que mal. Des stands de nourriture et des gargotes s’installèrent alors près de la gare et proposèrent des abats de porc et de bœuf que leur fournissaient les troupes d’occupation américaine. 

Diversité culinaire

Ces spécialités d’abats grillés, motsu-yaki, sont restées et sont encore proposées par certains des établissements. S’y sont ajoutés quelques restaurants de sushi, de nouilles, des yakiniku (fines tranches de viande que l’on grille soi-même sur un grill de table) et des izakaya, genre de tavernes où une grande diversité de petits plats accompagne les boissons alcoolisées. 

Pour tous les goûts

Sur les 80 restaurants répertoriés dans les quelques ruelles qui constituent Omoide Yokochô, 25 sont des izakaya. Ceux qui ont l’estomac bien accroché et une grande curiosité (âmes sensibles : abstenez-vous) pourront s’aventurer dans lizakaya Asadachi dont le menu propose (entre autres) des salamandres grillées, de la tortue ou encore des testicules de porc, le tout arrosé d’une liqueur de serpent ! Beaucoup plus sympathique, dans l'izakaya Torobako, où l'on peut griller soi-même ses coquillages et fruits de mer sur de petits braseros en terre. 

À voir aussi à Shinjuku : L'izakaya Alps

Mais le mieux est de flâner à travers les quelques ruelles, de vous imprégner de l'ambiance et de vous laisser guider par les couleurs et les effluves du quartier...

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs