Accueil > Tokyo > Omotesando - 表参道

Omotesando
表参道

L'avenue Omotesando est devenue la vitrine des grandes marques internationales.

L'avenue Omotesando est devenue la vitrine des grandes marques internationales.

Omotesando est aussi appelé "les Champs-Elysées" de Tokyo.

Omotesando est aussi appelé "les Champs-Elysées" de Tokyo.

Bulgari, Louis Vuitton, Dior, et d'autres grandes marques se sont implantés sur l'avenue Omotesando.

Bulgari, Louis Vuitton, Dior, et d'autres grandes marques se sont implantés sur l'avenue Omotesando.

La vanité des apparences

Descendre l’avenue qui monte fait pâmer d’extase les acheteurs et les flâneurs qui cherchent leurs marques.

Situé près du Meiji-jingu et du quartier gentiment déjanté d’Harajuku, Omotesando concentre boutiques et édifices spectaculaires. Ici, où y’a pas de yen, y’a pas de plaisir !

En une décennie, l’atmosphère a bien changé. Le charme d’antan s’est évanoui. Les dernières habitations dôjunkai construites en 1927, suite à la destruction de Tokyo causée par le grand tremblement de terre du Kantô, quatre ans auparavant, ont été rasées. Dès les Jeux Olympiques de 1964, des créateurs japonais avaient investi ces lieux en transformant les appartements en ateliers et galeries d’art. C’est déjà de l’histoire ancienne.

Aujourd’hui, à leur place, l’architecte ANDO Tadao a imaginé un déconcertant complexe commercial : Omotesando Hills, inauguré en 2006. Une valeur ajoutée pour les promoteurs immobiliers et les grandes maisons du luxe qui ont décidé d’investir après Ginza ce nouveau fief du commerce. Une plaie pour les nostalgiques.

La large et arborée avenue Omotesando, qui s'étire de l'entrée du Parc de Yoyogi à Aoyama, est devenue la vitrine des grandes marques internationales. Élégance et tendance rivalisent d’audaces et de projets toujours plus chics et toujours plus démesurés. Ces signes extérieurs de richesse semblent défier la réalité sociale et économique du pays. Bulgari, Louis Vuitton, Dior, Tod’s, Prada, Emporia Armani, Ralph Lauren et bien d’autres encore ont tous fait édifier des constructions architecturales flamboyantes sorties de l’imaginaire des plus grands noms du moment tels que AOKI Jun ou ITO Ito. Les samouraïs de la mode nipponne MIYAKE Issey, YAMAMOTO Yohji, Comme des Garçons tiennent ici leur rang. D’autres enseignes ne se privent pas d’entrer dans la cour des grands, à l’exemple de la marque japonaise Uniqlo ou espagnole Zara.

Des adresses inattendues attirent le chaland. L’Oriental Bazaar regorge d’antiquités et de souvenirs. Personne n’échappe à Laforet, conglomérat branché sur huit étages planté au carrefour avec Meiji-dori. Enfin, plus ludique pour les petits, le grand magasin de jouets, Kiddyland, et pour les grands, Condomania, une boutique vendant des préservatifs en tous genres et des sex toys.


Moyenne de 5 pour 2 notes

Tous les articles sur Tokyo

Promenades & excursions
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience d'utilisateur, vous proposer des contenus personnalisés adaptés à vos centres d'intérêts ou encore réaliser des statistiques de visites. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Pour en savoir plus et paramétrer vos préférences de cookies.