Où acheter un yukata sans se ruiner à Tokyo ?   東京でやすい浴衣を買う

Date de publication :
Jeunes filles en yukata

Jeunes filles en yukata

Qui a dit que les yukata coûtaient forcément chers ?

Beaucoup plus léger que le kimono, le yukata est un vêtement incontournable de la saison estivale. Que se soit pour aller admirer les feux d'artifice ou pour profiter tout simplement d'un matsuri, de nombreux Japonais le porte lorsque les beaux jours reviennent. Pourtant, cette petite pièce de coton a un certain coût. Entre le yukata en lui-même, le obi qui l'accompagne, et les accessoires qui agrémentent la tenue, être à la mode au Japon est un investissement ! Et notamment à Tokyo, où les prix sont généralement plus élevés que dans le reste de l'archipel. Afin de pouvoir profiter pleinement des traditions vestimentaires de l'été sans y laisser trop de yens, voici quelques petites astuces pour se procurer un yukata bon marché sur la capitale.

Le yukata, l'incontournable des matsuri de l'été

Très prisé des Japonais pour sa légèreté, le yukata est sur tous les dos lors de la saison des matsuri.

Généralement en coton ou en synthétique, il est en effet beaucoup plus adapté aux températures estivales que son cousin le kimono. Et hommes comme femmes peuvent le porter aisément pour profiter des festivals sans souffrir de la chaleur.

Composé ''uniquement'' d'un drapé et d'un obi (ceinture traditionnelle utilisée pour nouer le yukata), il est également beaucoup moins complexe à enfiler que sa version hivernale qui demande plusieurs couches de tissu pour être portée correctement. Un atout indéniable, qui l'a d'abord rendu célèbre dans les vestiaires des onsen avant de l'amener sur le chemin des festivals.

À lire : Les matsuri, festivals japonais

Les yukata sont très appréciés pour leur légèreté lors des matsuri

Les yukata sont très appréciés pour leur légèreté lors des matsuri

En effet, le yukata était à l'origine un peignoir de bain !

Utilisé dans les onsen pour se couvrir à la sortie du bain, le yutabira est l’ancêtre direct du yukata. Fait de lin, ce vêtement très léger ne quittait pas l'enceinte de la maison. Et ce n'est qu'après la démocratisation du bain sur l'archipel qu'il se transformera pour s'adapter aux nouvelles habitudes de vie et devenir le vêtement en coton qu'on connaît aujourd'hui.

Désormais, le yukata fait partie intégrante de la culture japonaise. Et on le retrouve aussi bien dans les onsen que dans les ryokan (auberges traditionnelles) et les rues !

Voir aussi : Yutaka et Jinbei, s'habiller pour l'été

Où acheter un yukata pour pas cher à Tokyo ?

Entre le yukata en lui-même, le obi, et parfois même les geta (sandales de bois traditionnelles) qui les accompagnent, l'achat d'un yukata peut rapidement se révéler coûteux. En moyenne ? Entre 5 000 et 15 000 yens pour un yukata seul (entre 39 et 117 euros), et entre 3 000 et 8 000 yens (entre 23 et 63 euros) pour un obi dans les magasins spécialisés.

Heureusement, des solutions existent pour se procurer un yukata ''complet'' sans se ruiner. À commencer par la location !

Avec des tarifs commençant à 3 000 yens la journée (23 euros), la location de yukata est un bon moyen de découvrir le port de ce vêtement traditionnel sans forcément investir sur le long terme. Idéal pour une visite au temple ou pour une soirée à l'ombre des feux d'artifice, la location n'est néanmoins pas la solution la plus économique si vous prévoyez de porter le yukata plus d'une fois.

En effet, l'achat est toujours la solution la plus avantageuse sur le long terme. Surtout quand on sait où faire de bonnes affaires !


  • Les sets des grandes enseignes

Don-Quijote

Un magasin Don Quijote qui propose des vêtements à bas prix

Les sets sont toujours une bonne idée pour économiser quelques yens !

Avec des prix allant de 3 000 à 6 000 yens (entre 23 et 46 euros), ces yukata ''tout compris'' (yukata + obi + geta) sont un bon moyen de s'habiller pour l'été à moindre coût.

Très populaires, on en trouve alors un peu partout dans les bazars et les 100 yens shops, tels que Don Quijote, mais également dans quelques magasins de prêt à porter comme Uniqlo qui proposent chaque année une nouvelle collection de cinq ou six modèles pour hommes et femmes. Des collections très attendues, qui partent comme des petits-pains lorsque l'été arrive !

Voir : Le magasin Don Quijote

  • Les supermarchés

Basés sur le même principe que les grandes enseignes, les supermarchés proposent parfois des sets moins chers que ceux des bazars. À l'image des chaînes Aeon, Ito-Yokado et Daie qui proposent des yukata ''complets'' à moins de 3 000 yens (23 euros). Seul bémol ? Les sets sont produits en quantité limitée et sont vendus de mai à juin uniquement dans les plus grands supermarchés de ces enseignes. Mieux vaut donc s'y prendre à l'avance !


  • Les magasins de secondes mains

Les friperies sont un bon moyen de dénicher des vêtements pour presque rien. Et cela vaut aussi pour les yukata !

En effet, une section''yukata'' est créée chaque année dans quelques magasins de secondes mains lorsque les beaux jours arrivent. Qu'ils soient vintages ou quasi-neufs, à motifs ou uniformes, les yukata et les obi qu'on y propose sont généralement à la portée de tous les budgets.

Un bon moyen de réaliser des économies, qui se révèle également être une solution très intéressante pour toutes les fashionistas de Tokyo qui veulent composer elles-mêmeleur propre ensemble.

Parmi les friperies concernées, Chicago et Mode Off, deux enseignes qu'on retrouve un peu partout sur la capitale, proposent tous les étés un large de choix de modèles. Bien évidemment, l'arrivage dépend des penderies des Tokyoïtes et des quartiers où ils viennent déposer leurs vêtements, mais il y a toujours de quoi compléter sa panoplie du ''parfait festivalier'' dans ce genre de magasins (ne serait-ce que pour les accessoires).

À noter aussi deux adresses où il ne faut pas hésiter à flâner pour dénicher la perle rare : Shimokitazawa, le quartier hipster de Tokyo (ligne Keio-Inokashira), et l'adorable Koenji à l'ouest de la ville (ligne JR Chuo).

Pour aller plus loin Le quartier de Shimokitazawa & Les bonnes adresses à Shimokitazawa

Shimokitazawa en journée

Shimokitazawa en journée

  • Les marchés aux puces

On peut aussi trouver des kimono et des yukata sur les marchés aux puces

On peut aussi trouver des kimono et des yukata sur les marchés aux puces

C'est bien connu, on trouve de tout sur les marchés aux puces. Et même des yukata !

Très appréciés des Tokyoïtes les weekends de beaux temps, les marchés aux puces sont bien présents dans la capitale nippone. Et on peut y faire de très bonnes affaires quand on sait que certaines personnes y vendent yukata et obi pour moins de 1 000 yens (7,84 euros).

Parmi les marchés les plus prisés de la capitale en matière de textile : celui du parc Yoyogi, le marché aux puces de Oi Keibajo à Shinagawa, et le marché aux puces de la sortie ouest de la gare de Ikebukuro (JR Yamanote) sauront sûrement ravir les chineurs partis à la recherche de la bonne affaire.

Voir aussi : Le marché aux puces Oedo Antique Market

  • Les magasins de kimono

Une seule règle pour acheter malin dans les boutiques spécialisées en kimono : ne pas s'affoler devant les prix qui peuvent vite décoller !

En effet, certaines enseignes proposent aussi des reprises à bas prix. C'est notamment le cas des enseignes Tansuya, qu'on retrouve un peu partout à Tokyo, Sakaeya à Harajuku (ligne JR Yamanote) qui propose parfois des yukata à 1 000 yens seulement (7,84 euros), et Wataro à Itabashi (ligne Saikyo) qui vend aussi des tissus à moins de 3 000 yens (23 euros). Qui a dit que les magasins de kimono étaient forcément chers ?

Magasin de kimono à Tokyo

Magasin de kimono à Tokyo

Quelques petits conseils

Quel que soit le lieu où vous achèterez votre yukata, n'attendez pas que la saison des matsuri soit bien entamée pour vous y rendre : le mois de juin est idéal pour faire les meilleures affaires, que ce soit avec les collections des supermarchés qui sortent à ce moment-là ou sur le net.

En effet, l'achat en ligne est également une bonne option pour faire des économies. Et des sites comme Rakuten (leader de la vente en ligne au Japon) proposent toujours une grande variété de yukata au début de l'été. Pensez-y !


Les meilleures adresses pour faire ses achats se trouvent dans "Tokyo, le Guide Idéal", disponible chez Vivre le Japon.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs