Le Palais Impérial   皇居

Date de publication :
La douve Tatsumi yagura, dans l'enceinte du palais impérial de Tokyo

La douve Tatsumi yagura, dans l'enceinte du palais impérial de Tokyo

Les jardins du palais impérial de Tokyo

Les jardins du palais impérial de Tokyo

Les douves et le parc du palais impérial de Tokyo

Les douves et le parc du palais impérial de Tokyo

Entre jardins et forteresse

"Toute la ville tourne autour d'un lieu à la fois interdit et indifférent, demeure masquée sous la verdure."

Roland Barthes, L'empire des signes

Situé dans le quartier de la gare de Tokyo, anciennement la demeure du shôgun, le palais est devenu la résidence de l’empereur et de sa famille. Lieu paisible et secret, son jardin impérial est souvent désert.

Une forteresse dans la ville

Alors qu’aux XVIIe et XVIIIe siècles, les Rois de France résident à Versailles, à l’extérieur de Paris, les shôgun de l’ère Tokugawa (1603-1867) siègent en plein cœur de la capitale, Edo. Au centre purement géographique de la ville, le Palais Impérial de Tokyo ressemble à un écrin, tant le calme et le mystère envahissent les lieux dès la traversée du pont Nijûbashi. 

À lire : Le château d'Edo, cœur de Tokyo

Le jardin impérial : un souffle de vie

Autrefois le plus grand château du monde, le Palais Impérial n’arbore aujourd'hui que ses douves, ses remparts et son jardin impérial. À tel point que le lieu a perdu quelque peu de son charme. Terne et sobre, le vaste site n’offre pas à voir de merveilles architecturales. La reproduction de quelques jardins traditionnels lui confère toutefois une certaine atmosphère, dont le symbole est son jardin oriental. Par l’Ôte-mon, jadis entrée principale, pénétrez puis déambulez dans le seul lieu ouvert au public. Quant à l’intérieur du Palais, il n’est pas accessible. Mais deux fois l’an, le 2 janvier et le 23 décembre, jour d’anniversaire de l’empereur, les Japonais peuvent l’approcher d’un peu plus près.

Pour aller plus loin :

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs