Le parc Hanayashiki   浅草花やしき

Date de publication :
Le Parc Hanayashiki avec la Tokyo SkyTree en arrière-plan

Le parc Hanayashiki avec la Tokyo SkyTree en arrière-plan

La tour de chute

La tour de chute

Les attractions du parc Hanayashiki collées aux bâtiments voisins

Cosplay au parc Hanayashiki

Cosplay au parc Hanayashiki

La fête foraine vintage

Cet ancien jardin botanique créé en 1853 dans le quartier populaire d’Asakusa a vécu bien des transformations. Au fil des ans, on y a ajouté un mini zoo, un cinéma, puis moult manèges pour en faire, en 1949, un parc d’attractions. Hanayashiki est le premier de ce genre au Japon.

Vus de l’extérieur, la Bee Tower, les montagnes russes et le Space Shot (une tour de chute) du parc Hanayashiki semblent jaillir des immeubles alentours. Il faut dire que le jardin fut fondé en 1853, bien avant la frénésie de construction qui s'empara de Tokyo à l'après-guerre. C’est même presque un miracle que ce parc soit encore debout, malgré ses attractions désuètes. Mais n'est-ce pas justement cet aspect vintage qui attire les nostalgiques et les amateurs de photographie ?

Tournez manège !

Dans un espace restreint (on est loin de l’immensité de Disneyland !), une vingtaine d’attractions se serrent les unes contre les autres, rasant parfois les immeubles voisins.

Grande roue, Space Shot, montagnes russes (construites en 1953, ce sont parmi les plus anciennes du Japon), nacelles virevoltant dans les airs (Disk-O) ou encore la maison hantée ravissent les amateurs de sensations fortes. Les plus petits, eux, ont droit à des manèges, une mini roue, un bateau de pirates, de petites voitures en forme de panda qui font le tour du parc et autres distractions. La Bee Tower, l’emblème du parc, permet, une fois monté dans des nacelles en forme de maisonnettes, d’admirer le paysage alentour et la Tokyo SkyTree depuis une hauteur de 45 mètres. 

Ninjas et cosplay

Tir à la carabine, pêche aux canards et autres distractions de fête foraine ajoutent à l’ambiance, tandis qu’un mini théâtre (on y donne parfois des spectacles en japonais) et un petit jardin viennent compléter ce paysage kitsch et éclectique. Les boutiques de souvenirs et des stands de restauration sont bien sûr de la partie. Le parc Hanayashiki propose aussi des "entraînements de ninja", tenue comprise, et accueille parfois des journées cosplay, qui ajoutent une note moderne à cet endroit décidément singulier.

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs