Les multiples facettes du Parc Yoyogi Koen   代々木公園

Date de publication :
Avec ses 70 hectares, le parc Yoyogi est le poumon vert de Tokyo.

Avec ses 70 hectares, le parc Yoyogi est véritablement le poumon vert de Tokyo.

Rockers au parc Yoyogi

Rockers au parc Yoyogi

Yoyogi-koen

Yoyogi-koen

Quel est le grand parc entre Harajuku et Shibuya ?

Le Parc Yoyogi sera l'arrêt idéal après une matinée studieuse à visiter temples et sanctuaires. Vous sortirez l'esprit léger de ce parc à l'atmosphère festive situé dans le quartier de Shibuya, à deux pas du très branché Harajuku et du très chic Omotesando.

Familles, amoureux, cosplayers, musiciens et chanteurs amateurs : il y a de tout à Yoyogi kôen. Tous les dimanches, les talents de la capitale convergent vers l'entrée est de Yoyogi koen. Des Elvis nippons et des joueurs de cornet revisitent les standards des années 1950 pendant que danseurs de hip-hop et gangs de rockabillies se déhanchent sur des rythmes endiablés pour  la plus grande joie des passants. Le Nord-Ouest du Yoyogi offre un cadre plus tranquille où il fait bon se promener.


L'histoire du parc de Tokyo : un passé militaire puis un terrain d’athlétisme olympique

 Avant de devenir un endroit de détente, cet immense espace était réservé à l’armée impériale du Japon qui l’utilisait comme terrain d’entrainement et pour des défilés à caractère nationaliste. I

l devint connu des Japonais pour avoir vu en 1910 le premier avion du Japon faire son vol.  Après la Seconde  Guerre mondiale, sous l’occupation américaine, les forces armées américaines y firent construire des dortoirs pour y loger leurs troupes. L’endroit fut baptisé Washington Heights. 

En 1964, le domaine fit partie du "village olympique", et on y aménagea des terrains de sport et un stade pour accueillir lles Jeux Olympiques 1964 de Tokyo. C’est sur son terrain d’athlétisme qu’eurent lieu la cérémonie d’ouverture et les compétitions des jeux Paralympiques de 1964. Ce terrain  est nommé "terrain Oda ", en l’honneur du premier Japonais, Mikio Oda, qui gagna une médaille d’or au triple saut lors des Jeux  Olympiques d’Amsterdam en 1928. Mikio Oda devint la fierté nationale d’ un Japon encore traumatisé par sa défaite en 1945. 

C’est en 1967 que le domaine fut transformé en parc public.

Aujourd’hui, le parc est divisé en deux zones, séparées par une route. La zone A, boisée, et la zone B, où l’on trouve des terrains de sport datant des Jeux Olympiques de 1964 ainsi qu’une grande scène extérieure et des espaces destinés à différents événements : festivals variés, marchés aux puces, foires, etc.

Parc Yoyogi au printemps

Parc Yoyogi au printemps

Yoyogi_Koen en automne

Yoyogi_Koen en automne

La partie verte et boisée du parc Yoyogi

Située au nord de la route qui sépare les deux zones, c’est la partie la plus vaste du parc

De nombreux arbres plantés en 1964 forment désormais un vrai bois qui se confond avec les arbres des jardins de Meiji-jingu, composant un immense espace vert au cœur de la capitale

Si le parc comporte moins de cerisiers à fleurs que dans nombreux autres endroits de la capitale, il n’en est pas moins très fréquenté lors de la saison des cerisiers japonais et le hanami au Japon. Mais c’est plutôt à l’automne qu’il révèle toute sa splendeur lorsque  son bosquet  de  ginkgo biloba se teinte d’or

En été, Les hortensias  et les lys attirent les foules tandis qu’en hiver, les narcisses et les fleurs de pruniers ajoutent des couleurs au paysage hivernal. Sa longue allée de Zelkova est également célèbre.


Les espaces de détente et les bâtiments commémoratifs du parc Yoyogi

Outre ses nombreux jardins de fleurs, ses pelouses, une volière (la première du Japon), trois fontaines (dont la plus haute a un jet de 30 mètres de haut) et des espaces d'eau en font l’endroit idéal pour s’oxygéner et se détendre…Pour ajouter au charme de la promenade, une piste cyclable a été aménagée au nord du parc. On peut y louer des vélos.

Au sud-est du parc, une longue terrasse surélevée offre de jolies vues sur  les alentours. On y trouve aussi, près de la porte d’Harajuku,  le  Mémorial du dortoir  olympique. Un bâtiment  qui accueillit les athlètes néerlandais aux Jeux Olympiques de 1964 . Il est resté presque tel qu’il était à l’époque.  Au sud-ouest se trouve un monument commémorant la  création  de la compagnie aérienne Japan Airlines.

Et bien sûr, restaurants et cafés accueillent de-ci de-là les visiteurs affamés et assoiffés.


Renseignements pratiques sur le parc Yoyogi

  • Location de bicyclettes  (au nord du parc) : ouvert tous les jours sauf le lundi (et le jour suivant si le lundi est un jour férié) de 9h à 16h30. Fermé du 29 décembre au 3 janvier . On peut louer des vélos pour adultes, enfants et aussi des tandems pour environ 200  yen la demi-heure.

  • L’entrée du parc est gratuite et il est ouvert, sauf exception,  toute l’année 24h/24.

  • Pour vous y rendre : ligne JR Yamanote jusqu'à la station Harajuku, sortie Omotesando, ou ligne Chiyoda jusqu'à l'arrêt Yoyogi-koen, sortie 4.

Rockers au parc Yoyogi

Rockers au parc Yoyogi

Fontaine du parc Yoyogi

Fontaine du parc Yoyogi

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs