Le pèlerinage de Chichibu   秩父三十四箇所

Date de publication :

Le premier temple du pèlerinage de Chichibu, le Shimabu-ji

Houn-ji, le 30ème temple du pèlerinage de Chichibu

Le Suisen-ji, dernier temple du pèlerinage de Chichibu

Sous l'oeil de Kannon

Le pèlerinage de Chichibu est l'un des pèlerinages les plus importants du Japon. Traversant 34 sites sacrés dédiés au boddhisatva Kannon à travers l'antique province de Chichibu (actuelle préfecture de Saitama), il est aussi du fait de sa longueur assez modeste (environ 100 kilomètres) un des circuits les plus accessibles.

Un vieux pèlerinage

Le pèlerinage de Chichibu est un des plus vieux du Japon, ayant été mis en place au XIIIème siècle vers la fin de l'époque Kamakura (1185 - 1333), ce qui y expliquerait la très forte influence du bouddhisme zen, la plupart des temples appartenant aux écoles Sôtô et Rinzai de cette secte. 

À l'origine il comportait 33 stations, correspondant aux 33 manifestations différentes de Kannon, l'adjonction d'une 34ème étape datant de 1536.

Kannon-ji, le temple n°21 du pèlerinage Chichibu

Cet ajout a permis de former, avec le pèlerinage de Saigoku Kannon (dans le Kansai) et le pèlerinage de Bandô (dans la région du Kantô), le pèlerinage Kannon des 100 temples, pèlerinage en hommage à Kannon le plus populaire de l'archipel.

Le chemin spirituel de Chichibu est suivi par de nombreux fidèles depuis l'époque Muromachi (1336 - 1573), avec un tracé d'une centaine de kilomètres qui mène à beaucoup de petits temples situés pour les deux-tiers d'entre eux au sein de l'aire urbaine de la ville de Saitama. 

La moitié de ces temples n'ont pas de prêtre et sont entretenus par les habitants du voisinage, renforçant l'impression d'intimité, et pour les petits sanctuaires situés en campagne, le plaisir de la solitude.

Des pèlerins à l'entrée d'un temple.

Des pèlerins à l'entrée d'un temple.

Faire le pèlerinage

Au Japon, beaucoup de ceux qui choisissent de commencer un pèlerinage enfilent la tenue traditionnelle comprenant le hakui (la veste blanche), le sugegase (un chapeau conique) et un bâton de pèlerin. 

Ils emportent de même le "nôkyô-chô", petit carnet où ils notent le nom du temple qu'ils viennent de passer, son numéro et les spécificités du Kannon du lieu. Le personnel du temple appose lui le tampon du site à l'encre rouge sur la page du carnet.

Il n'est cependant pas nécessaire de s'armer de toute cette tradition pour partir à l'assaut du pèlerinage. Le trajet de la gare d'Ikebukuro à celle de Seibu-Chichibu dure environ 1h30, et de là il est ensuite possible de rayonner vers les différentes portions du circuit. 

En revenant chaque soir à Chichibu, l'ensemble du pèlerinage peut s'effectuer en 5 à 7 jours. À noter que certains temples peuvent être situés en hauteur, après un nombre appréciable de marche, ou au niveau de chemins de forêt. Bien qu'assez court, il peut demander un certain effort physique, et du matériel pour se repérer.

Le temple Hashidate-Do, 28ème temple du pèlerinage Chichibu

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs