Purikura no Mecca   プリクラのメッカ

Date de publication :
Les cabines des photomatons Purikura no Mecca de Shibuya, bien plus amusantes et ludiques que nos photomatons classiques.

Les cabines des photomatons Purikura no Mecca de Shibuya, bien plus amusantes et ludiques que nos photomatons classiques.

Les Purikura, dont le Purikura no Mecca de Shiuya, prennent des photos que l'on peut modifier à sa guise.

Les Purikura, dont le Purikura no Mecca de Shiuya, prennent des photos que l'on peut modifier à sa guise.

Des photomatons d’un autre type

Les purikura, photomatons japonais, se révèlent être une expérience des plus ludiques et qui mérite d’être tentée.

Après la minute d’appréhension à la vue des groupes entiers de japonaises endimanchées qui y passent leurs journées, chacun peut facilement se prendre au jeu. Ces photomatons sont en effet beaucoup plus perfectionnés que ceux de la vieille Europe. Ce ne sont pas de simples photos car le décor peut être choisi et la photo retouchée à la sortie de la cabine, à l’aide de multiples rajouts et retouches délirantes (coiffes, yeux type « manga », texte…). En cela réside le principal intérêt de ces purikura, les possibilités sont infinies en matière de création et les limites du « kawai », l’outrageusement mignon, toujours repoussées.

A Purikura no Mecca (« La Mecque des purikura »), situé au premier étage d’un immeuble de Shibuya, le nombre impressionnant de cabines satisfera tout désir d’expérimentation. A noter toutefois, les hommes seuls ou en groupe sans femme ne sont pas acceptés !

Pour un prix modeste, de 300 à 400 yens, les purikura amuseront aussi bien les enfants que leurs parents. 

Les commentaires Découvrez les commentaires de nos voyageurs